Comme annoncé précédemment, après une crise dans une chambre du motel ‘’Youla’’, situé face au nouveau lycée Amilcar Cabral, dans le quartier Scierie dans la commune urbaine de Mamou, un homme a trouvé la mort hier, dimanche 29 janvier 2017, à l’hôpital régional. Mais si l’arrivée du vieux dans ce motel est confirmée par les responsables de cet établissement, une zone d’ombre plane sur une femme qui se trouverait dans la chambre avec le vieux au moment de la crise de ce dernier.

Au motel ‘’Youla’’ où le correspondant local de Guineematin.com a rencontré André Loua, le chargé de la location des chambres, on explique que le défunt était vivant au moment où on l’évacuait du motel pour l’hôpital.

« Je lavais les chambres du motel quand le vieux est venu me demander de lui louer une chambre. Je lui ai proposé une chambre à 15 000 francs. Il a accepté. Je lui ai montré sa chambre et je me suis retourné à mon travail. Quand j’ai fini de nettoyer les chambres, je suis allé me laver dans la douche. C’est en ce moment qu’un de mes collègues est venu me dire que le vieux a fait une crise. Mais, comme j’avais le corps couvert de savon, je ne pouvais pas sortir de la douche. Ils ont pris le vieux et ils l’ont envoyé à l’hôpital », a raconté monsieur André Loua, tout en précisant que le vieux était vivant quand il a été évacué du motel pour l’hôpital.

S’agissant de la présence d’une femme dans la chambre au moment où le vieux a fait la crise, monsieur Loua n’a voulu ni confirmer, ni infirmer : « le vieux est venu seul et j’ignore si une femme était venue le retrouver dans la chambre ou pas ».

A la question de Guineematin.com de savoir comment alors les employés du motel ont su que le vieux a fait une crise dans sa chambre, monsieur Loua n’a aucune réponse : « je ne connais pas » !

Mais, selon une source médicale, les jeunes qui ont évacué le vieil homme à l’hôpital ont expliqué aux agents trouvés sur place que « le vieux était en compagnie d’une femme dans la chambre au moment des faits », ajoutant que « ce sont les cris de cette femme qui avaient alerté les employés du motel ».

Notons que la gendarmerie qui s’est saisie de l’affaire a déjà convoqué  monsieur André Loua pour son audition.

Que s’est-il réellement passé dans cette chambre du motel Youla ? Les enquêteurs en charge de ce dossier devraient nous éclairer…

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél : 622 97 27 22

 

Facebook Comments