Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, la famille judiciaire guinéenne s’est fortement mobilisée ce vendredi 26 janvier 2018 au siège du département. La démarche s’inscrivait dans le cadre de la présentation des vœux de nouvel an au ministre d’Etat Cheikh Sakho. L’ordre des avocats, par la voix du bâtonnier Maitre Mohamed Traoré, a saisi l’occasion pour saluer les efforts fournis en 2017 avant de critiquer certaines décisions de justice rendues dans les cours et tribunaux.

Pour maitre Mohamed Traoré, « nous pouvons nous réjouir aujourd’hui d’avoir un barreau apaisé ou les tensions entre les avocats se sont amoindries. De plus en plus, les avocats s’efforcent à se conformer aux règles et à la déontologie dans leur relation avec les magistrats, avec les confrères ou avec les tiers. Bien entendu, il ya toujours quelques brebis galeuses, mais pour cela le conseil de l’ordre est là et des audiences disciplinaires sont prévues ».

Cependant, pour ce qui est du fonctionnement du service public de la justice, le bâtonnier de l’ordre des avocats a expliqué que les efforts que maitre Cheik Sakho est entrain de faire se passent de commentaires.

Cependant, ajoute-il, « malgré tout ce que vous faites pour que la justice guinéenne fasse peau neuve, une question se pose. Est-ce que ces réalisations, est-ce que ces avancées se traduisent dans la qualité des décisions qui sont rendues ? Est-ce que ces efforts se traduisent dans la consolidation de l’indépendance de la magistrature ? Je voudrais que chacun d’entre-nous ici présent ferme les yeux et interroge sa conscience et se pose la question de savoir est-ce que je suis entrain de faire correctement mon travail ? Chacun aura la réponse à la question. Parce que monsieur le ministre de la justice, nous autres avocats, devenons de plus en plus inquiets, de plus en plus désespérés par la qualité de certaines décisions. Certaines décisions font scandale et gênent même certains magistrats. Je le sais puisque j’en discute avec beaucoup de magistrats, à commercer par le président de l’association des magistrats. Je voudrais que chacun d’entre nous accepte de faire l’effort de se remettre en cause fondamentalement », a conseillé maitre Mohamed Traoré.

En réponse à cette sortie du bâtonnier de l’ordre des avocats, le garde des sceaux a remercié maitre Mohamed Traoré pour « ses remarques pertinentes et acerbes ». Ensuite, sur la qualité des décisions de justice et l’indépendance des magistrats, maitre Cheikh Sakho dira que le bâtonnier a raison. « Vous avez raison. Mais, vous savez que la qualité des décisions dépend aussi des conclusions que les avocats déposent, en partie. Il y a de très bons avocats en Guinée, mais il y en a aussi beaucoup qui font un peu n’importe quoi. Quand les avocats font bien leur travail, ça oblige les magistrats à bien faire leur travail… Ce que vous dites-là doit s’adresser aux magistrats, mais aussi à vos confrères avocats. L’avocat aussi doit être indépendant de son client ; notamment, s’il est fortuné », a suggéré maitre Cheick Sakho.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin