Chérif Mohamed Abdallah, GOHADans la nuit d’hier à aujourd’hui (mardi 4 octobre 2016), Guineematin.com a été joint au téléphone par le président du GOHA pour échanger sur le dialogue politique. En séjour à Dakar depuis quelques jours, Chérif Mohamed Abdallah a estimé que le dialogue politique en cours ne tient pas compte les préoccupations des opérateurs économiques.

« Les opérateurs économiques ont l’impression que les politiciens ne s’intéressent qu’aux élections. Ils ne s’intéressent pas au dossier des opérateurs économiques victimes des pillages. Nous voulons attirer leur attention autour de cela », a introduit Cherif Mohamed Abdallah.

Pour le président du GOHA, en même temps que les opposants se battent pour connaître la date des élections, les victimes des pillages aussi veulent avoir un calendrier pour leur dédommagement « Nous demandons aussi un calendrier précis, clair et net pour le dédommagement des victimes des pillages. L’ensemble des opérateurs économiques est à l’écoute et suit avec intérêt le déroulement de ce dialogue », a-t-il insisté.

Par ailleurs, Chérif Mohamed Abdallah a formulé des conseils : « Nous demandons aux autorités et à la classe politique d’essayer de respecter tout ce qui sortira de ce dialogue parce les gens en ont marre et ils souffrent énormément. C’est un conseil que nous leur donnons », a-t-il dit, avant d’ajouter que c’est à cause de cette situation d’instabilité que les investisseurs ne viennent pas et que les affaires ne marchent dans notre pays. « C’est très difficile. Aucun opérateur économique ne bénéfice d’un crédit. Donc, ils n’ont qu’à faire très attention face à ce dossier très sensible », a-t-il demandé.

A rappeler que l’un des points de l’accord politique global du 3 juillet 2013- réitéré dans les accords de 2014 et 2015- porte effectivement sur le dédommagement de l’ensemble des victimes des pillages économiques lors des manifestations politiques. Depuis, le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) se bat pour obtenir ce dédommagement sans succès. Seront-ils entendus cette fois ?

Attendons de voir !

Entretien réalisé au téléphone de Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin