Comme prévu par les centrales syndicales CNTG/USTG, les trois journées villes de grève ont démarré ce mercredi, 4 juillet 2018. En marge de cette première journée, largement suivie à Labé, un policier a été roué de coups par des jeunes manifestants, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses correspondants dans la région.

Tôt ce matin, des jeunes gens, soutenus par des responsables syndicaux, ont barricadé les grands ronds-points et carrefours de la ville de Labé pour empêcher toute circulation dans la commune urbaine.

À la gare routière de Sophora, l’une des plus grandes de la ville, deux barrages sont érigés sur la route de Tougué. Au carrefour Bilaly, la tension était très vive entre jeunes manifestants et usagers de la route.

C’est dans cette situation qu’un policier, passager d’un motard, a été pris à partie par des jeunes. Venu de la ville avec son conducteur, l’homme en tenue a voulu faire le forcing pour passer les barrages érigés le long de la route. Surchauffés, les jeunes ont fait descendre le policier avec force de la moto avec des coups de poing à l’appui. Il a fallu l’intervention de certaines personnes âgées pour que le policier puisse se tirer d’affaires pour passer.

Selon un jeune mécanicien, qui a gardé l’anonymat, « ici c’est seulement les malades qui passent. Mais, le policier est venu pour violer cette interdiction. C’est pourquoi nous lui avons dit de rebrousser chemin. Nous avons confisqué les clés de la moto et les lunettes du jeune qui conduisait le policier. S’il veut aller à Daka, alors qu’il prenne un autre chemin. Mais, il ne passera par ici ».

Celui qui semble être le leader du mouvement a confié à notre reporter, que c’est la même chose qui va prévaloir pour ces trois jours. « Nous ici, personne ne passe. Et demain aussi, nous allons continuer tant que le prix de l’essence ne revient pas à 8000 francs guinéens. Nous n’agressions personne. Mais, ceux qui se comporteront comme ce policier nous trouveront sur leurs chemins », a menacé le jeune homme.

De Labé, Saifoulaye Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 623 67 65 50

Facebook Comments

Guineematin