Kankan : augmentation du prix de certaines denrées de première nécessité

23 juillet 2018 à 23 11 23 07237

Conformément à une décision gouvernementale, le prix du litre du carburant à la pompe est passé de 8 000 GNF à 10 000 GNF. Alors que la protestation s’accentue, l’impact de cette décision unilatérale et impopulaire commence à se faire sentir sur le terrain. C’est le cas à Kankan où les prix de certaines denrées de première nécessité ont connu une hausse dans les marchés, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant local.

Lire

La DPJ a un nouveau patron : « je veux penser en homme d’action et… »

23 juillet 2018 à 23 11 16 07167

Nommé le jeudi dernier, 19 juillet 2018, par un décret du chef de l’Etat, le nouveau Directeur national de la police judiciaire (DPJ), l’Inspecteur principal de police Abdoul Malick Koné a pris service ce lundi, 23 juillet 2018. La cérémonie de passation de service entre lui et le sortant, son ancien patron Cheick Abdoul Gadiri Condé, a eu lieu dans la cour de la Direction de la Police Judiciaire (DPJ) à Kaloum, en présence de plusieurs officiers de la police judiciaire, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Pendaison à Cosa : il se donne la mort à cause de « l’infidélité » de sa femme

23 juillet 2018 à 22 10 43 07437

Un homme âgé d’une quarantaine d’années s’est donné la mort par pendaison ce lundi, 23 juillet 2018 à Bantounka dans le quartier Cosa. Alsény Touré n’aurait pas digéré l’infidélité de sa femme qu’il accusait d’entretenir une relation extra conjugale avec un autre citoyen. Et, c’est la raison qui l’aurait poussé à mettre un terme à sa vie, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Tangaly (Tougué) : une fillette de moins de 10 ans violée

23 juillet 2018 à 22 10 31 07317

Ce cas de viol présumé aurait été perpétré pendant qu’un vidéo club de la sous-préfecture de Tangaly, dans la préfecture de Tougué projetait un film pour divertir les jeunes et les enfants en cette période de début des vacances scolaires et universitaires.

Lire

Kankan : le Gouverneur, le préfet et le sous-préfet de Batè Nafadji refusent toujours de comparaître

23 juillet 2018 à 22 10 27 07277

Ibrahima Kabèlè Bangoura

Le gouverneur et le préfet de Kankan ainsi que le sous-préfet de Batè Nafadji sont poursuivis au tribunal de première instance de la capitale de la Haute Guinée. Attendus à la barre ce lundi, 23 juillet 2018 pour réponde des faits d’atteinte à la liberté individuelle et entrave aux mesures d’assistances, les trois administrateurs territoriaux ont brillé par leur absence, a constaté sur place Guineematin.com, à travers son correspondant dans la région.

Lire

Grève contre le prix du carburant : les activités paralysées à Kindia

23 juillet 2018 à 22 10 18 07187

Suite à la grève générale et illimitée lancée par l’inter-centrale CNTG/USTG, les activités ont tourné au ralenti ce lundi 23 juillet 2008 à Kindia. Le commerce, le transport et d’autres secteurs d’activités ont été paralysés, rapporte Guineematin.com, à travers son correspondant dans la région.

Lire

Interdiction de la marche des Forces Sociales : Fodé Oussou très remonté

23 juillet 2018 à 22 10 01 07017

Dr Fodé Oussou Fofana

L’interdiction de la marche pacifique que les Forces Sociales de Guinée voulaient tenir ce lundi, 23 juillet 2018 à Conakry pour protester contre la hausse du prix du carburant, passe mal chez Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG. L’opposant condamne une restriction des libertés consacrées par la Constitution guinéenne et parle de panique à la tête de l’Etat.

Lire

Manifestation à N’Zérékoré : du gaz lacrymogène contre des femmes en colère

23 juillet 2018 à 21 09 48 07487

Les femmes du district de N’yampara, relevant de la sous-préfecture de Samoé, à 19 km de la préfecture de N’Zérékoré, ont marché ce lundi, 24 juillet 2018, aux alentours du tribunal local. La démarche visait à protester contre la détention du président de leur district à la maison centrale de N’Zérékoré et à demander le départ du substitut du procureur, rapporte Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Lire

Guinée : 10 membres des Forces Sociales placés sous contrôle judiciaire

23 juillet 2018 à 21 09 30 07307

Les 10 membres des Forces Sociales de Guinée arrêtés ce lundi, 23 juillet 2018 à la Tannerie, à l’occasion de la marche interdite des activistes de la société civile qui protestent contre la hausse du prix du carburant, ont été libérés quelques heures après leur interpellation. Le TPI de Mafanco a décidé de les remettre en liberté mais en les maintenant sous contrôle judiciaire, a appris Guineematin.com d’un des leurs avocats.

Lire

Labé : des syndicalistes sur le terrain pour faire respecter la grève

23 juillet 2018 à 19 07 04 07047

Comme ce fut le cas lors de la dernière grève perlée lancée par l’inter-centrale CNTG/USTG, plusieurs conducteurs de taxis motos de Labé refusent de respecter le mot d’ordre de grève générale et illimitée déclenchée ce lundi, 23 juillet 2018 sur l’ensemble du territoire national. Et leurs responsables syndicaux sont descendus sur le terrain pour les obliger à cesser le travail, a constaté un reporter de Guineematin.com à Labé.

Lire

Insécurité : un marchand tué par des hommes armés à Matoto (Conakry)

23 juillet 2018 à 16 04 58 07587

L’insécurité gagne du terrain dans la capitale guinéenne avec son cortège de morts et de familles endeuillées. Dans la nuit de dimanche 22 à lundi 23 juillet 2018, un jeune marchand, du nom d’Alpha Issiagha Diallo, a été tué par des individus armés dans sa boutique au quartier de Matoto centre, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Bafoé s’en prend aux Forces Sociales : « Il faut être audacieux pour venir agresser les forces de l’ordre »

23 juillet 2018 à 16 04 45 07457

Comme annoncé précédemment, la marche pacifique que les Forces Sociales de Guinée comptaient organiser ce lundi, 23 juillet 2018 a été empêchée par les forces de l’ordre. Les agents de sécurité massivement déployés sur le terrain, ont fait usage de gazes lacrymogènes pour disperser les manifestants qui voulaient se réunir au rond-point de la Tannerie, leur point de ralliement, et ont procédé à plusieurs arrestations. Et ces arrestations, ce sont les manifestants eux-mêmes qui les ont cherchés, selon le général Ansoumane Camara Bafoé de la police.

Lire

Déclaration : les forces sociales de Labé tancent le secrétaire général de la préfecture

23 juillet 2018 à 16 04 03 07037

Les Forces Sociales de Labé (FSL)

Déclaration N°01

Les Forces Sociales de Labé ont été désagréablement surprises de recevoir une correspondance du secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Labé, dans laquelle Monsieur Lanciné Sangaré annule sans raisons valables lamarche pacifique prévue ce lundi, 23 juillet 2018, dans la commune urbaine de Labé.

Considérant que la lettre d’information des Forces Sociales de Labé était destinée aux autorités communales de Labé ;

Considérant que la décision du secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Labé, Monsieur Lanciné Sangaré est un dérapage, un abus d’autorité et/ou une non maîtrise des textes, au regard de l’article 10 de la Constitution guinéenne et des articles 623 et 625 du Code Pénal (CP) guinéen.

Considérant que la réponse du secrétaire général chargé des collectivités décentralisées est parvenue aux Forces Sociales de Labé le jeudi, 19 juillet 2018, avant même celle des autorités communales qui n’ont réagi que le samedi, 21 juillet 2018, jour non ouvrable ;

Les Forces Sociales de Labé dénoncent avec force ce comportement déloyal du secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Labé et prennent à témoin l’opinion nationale et internationale sur ces manœuvres provocatrices et incompatibles avec les valeurs de la démocratie tant voulues et souhaitées par la population guinéenne.

Les forces sociales de Labé informent l’opinion nationale et internationale qu’elles restent déterminées à user de tous les moyens légaux prévus par la loi pour continuer la lutte jusqu’à la réduction du prix du carburant à la pompe à 8 000 GNF en vue de diminuer les souffrances des masses laborieuses de Guinée.

En conséquence, les Forces Sociales de Labé se réservent désormais le droit de saisir le Tribunal de Première Instance contre toute bavure administrative.

Fortes de leur légitimité et conscientes de leur droit de marcher que leur confère la Constitution, les Forces Sociales de Labé appellent les citoyennes et citoyens à observer massivement le mot d’ordre de journées ville morte.

Elles appellent également les citoyennes et citoyens de Labé, des secteurs public, mixte, privé et informel à sortir massivement pour la marche pacifique qu’elles organisent ce jeudi 26 juillet 2018 dans la commune urbaine de Labé, avec comme point de départ le carrefour Hoggo M’Bouro et comme slogan « 8000, c’est bon ! »

Ensemble, unis nous vaincrons

Labé, le 22 juillet 2018

Ont signé

          Pour les Forces Sociales

La PCUD                                      Le CNOSC                  

                      Idrissa Sampiring DIALLO               Mamadou Cellou Goumba DIALLO

Balai Citoyens                                       Osons Oser                               FDDH

      Mamadou Aliou Diari DIALLO        Oumar Sadio DIALLO           Saliou Dian Sow

La CNTG                                  L’USTG

Elhadj Lamine Sangaré                             Niama Baldé

Lire

Mamou : 47 conservateurs de la nature à l’école de la CITES pour un renforcement de capacités et de contrôle le long des frontières

23 juillet 2018 à 15 03 43 07437

Libre Opinion : Du 20 au 22 juillet 2018, s’est tenu à l’ENATEF (Ecole Nationale Technique des Eaux et Forêts) de Mamou un atelier de formation de 47 agents du Corps des Conservateurs de la Nature, postés le long des frontières de la Guinée. Objectifs ; outiller les participants sur la CTES (convention internationale sur le commerce des espèces de faune et de la flore sauvage menacée d’extinction) d’une part et de l’autre, renforcer leurs capacités sur les techniques de rédaction des procès-verbaux en termes de la mise en œuvre des conventions de la CITES et la lutte contre le trafic international de faune et flore.

Lire

Crise sociale : voici les mesures « draconiennes » du syndicat guinéen

23 juillet 2018 à 13 01 32 07327

L’inter-centrale syndicale CNTG/USTG est très en colère contre le gouvernement guinéen et le directeur général des Compagnies Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS). En cause, la marche que les syndicalistes comptaient organiser ce lundi, 23 juillet 2018 a été tuée dans l’œuf, et certains d’entre eux ont même été violentés par des agents de sécurité déployés devant la bourse du travail. En réponse, l’inter-centrale a décidé de durcir sa grève générale déclenchée ce lundi, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Ethnocentrisme, régionalisme, racisme… Deux officiers militaires à la barre

23 juillet 2018 à 13 01 18 07187

Ce lundi, 23 juillet 2018, le tribunal de première instance de Dixinn s’est mué en tribunal criminel pour le procès de deux hauts gradés de l’armée guinéenne qui sont accusés d’ethnocentrisme, régionalisme, racisme, de crimes et délits commis pendant la transition du Général Sékouba Konaté, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est au tribunal.

Lire

Conakry : voici la liste des membres des forces sociales interpellés

23 juillet 2018 à 12 12 50 07507

Comme indiqué précédemment, le régime de Conakry a durci sa position face aux manifestations sociales contre la hausse unilatérale de 25 % du prix du carburant, le 30 juin dernier. Dans la matinée de lundi, 23 juillet 2018, le régime Alpha Condé a réprimé les marches déclenchées à Kaloum et à Matoto.

Lire