Dans le cadre des festivités du 59ème anniversaire de l’indépendance nationale, prévue à Kankan le samedi prochain, 13 janvier 2018, les préfectures environnantes du chef lieux de la région ont bénéficié de la rénovation et de la construction de certaines infrastructures. C’est par exemple la préfecture de Kouroussa où sur les 22 projets annoncés, 21 ont été réalisés a appris l’envoyé spécial de Guineematin.com à Kouroussa.

Contrairement aux autres préfectures situées dans la région administrative de Kankan, où les infrastructures annoncées dans le cadre des festivités du 59eme anniversaire tardent à être réalisées, c’est le contraire à Kouroussa, a-t-on appris du directeur préfectoral de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction.

Elhadj Boubacar Diallo

Selon Elhadj Boubacar Diallo, sur les 22 projets annoncés à Kouroussa, 21 ont été exécutés, l’entrepreneur en charge du dernier chantier a lui pris la poudre d’escampette avec l’argent de l’Etat. « Les 21 projets ont été réalisés même si ce n’est pas dans la totalité, il y a un seul chantier qui est en souffrance, celui qui devait être fait pour le secrétaire général en charge des collectivités. Pour ce chantier, il ne s’agit même pas d’un retard, l’entrepreneur, quand il est venu, il n’a fait que la démolition du bâtiment qui existait et il a disparu. On l’a cherché partout, impossible de mettre mains sur lui », a-t-il révélé, précisant ne pas connaitre le nom de l’entrepreneur ni son entreprise.

Par ailleurs, monsieur Diallo a dit n’avoir pas été associé dans le choix des entreprises qui devaient exécuter les marchés. Donc, elles sont venues travailler sans que son service n’ait eu la possibilité de contrôler le cahier de charge.

« Nous avons collaboré plus ou moins parce que notre rôle, c’était de veiller à la bonne exécution de ces travaux, dans les délais qui étaient impartis et encore conformément aux règles de l’art. La collaboration a été bonne avec ces entreprises, sauf celle dont je viens de vous parler, qui n’a même pas voulu se faire voir et qui a causé le dégât là… Pour les autres entreprises, elles ont pu bénéficier de leur argent, tel que le marché le stipulait », a-t-il ajouté.

De Kouroussa, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments