Jean Marc Telliano, opposant guinéen, président du RDIGJean Marc Telliano, président du parti RDIG, (le Rassemblement pour le Développement Intégré de la Guinée) vient de réagir aux démissions qui se multiplient actuellement au sein de son parti. C’était au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com au siège de son parti, situé à Gbessia, dans la  commune de Matoto.

Pour rappel, un groupe de onze (11) jeunes dont l’ex-secrétaire fédéral du parti à  Dubréka,  Moriba Togba Pogomou, Tamaléon Koundouno, secrétaire  de la section du RDIG, accompagné de plusieurs autres jeunes ont récemment annoncé avoir démissionné du RDIG pour la mouvance présidentielle.

Selon M. Teliano, ces ‘’responsables’’ qui se disent démissionnaires n’occupaient aucun  poste au sein du parti, donc pour lui c’est un faux débat.  « Ces gens qui disent avoir démissionné… Je vais commencer par Haba ; il n’était pas responsable du parti, c’est un salarié. Il n’était ni militant ni responsable. Les noms qu’ils ont donnés à l’occasion de cette conférence sont des noms fictifs, c’est pourquoi je ne réagis pas. Fara Yéya qui est l’instigateur était le deuxième secrétaire à la communication par intérim. Moriba qui se fait passer pour le secrétaire fédéral de Dubréka n’a jamais été militant du parti à plus forte raison secrétaire fédéral ! J’ai mon secrétaire fédéral à Dubréka. Il a voulu qu’on le nomme, je lui ai dit non, qu’on ne nomme pas un secrétaire fédéral. Sébastien Tolno qui se fait passer comme étant le secrétaire fédéral de Kissidougou ne l’a jamais été. Il était le secrétaire administratif. J’ai demandé qu’il fasse l’intérim en attendant que nous procédions au vote »

Pour le patron du RDIG, c’est une fierté pour le pouvoir en place d’entendre que quelqu’un a démissionné du RDIG : «Vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui,  démissionner du RDIG  pour la mouvance fait un tôlé parce que le  RDIG dérange. Il suffit de dire au pouvoir que quelqu’un a démissionné du RDIG pour qu’on te prenne au sérieux. Comme je l’ai dit,  c’est le terrain qui commande. Ils n’ont qu’à monter et descendre. C’est ça la valeur de la démocratie »

Jean Marc Telliano est un ancien allié qui a contribué à l’élection du président Alpha Condé dont il fut le premier ministre de l’Agriculture avant le divorce qui l’a éjecté du gouvernement dont il est devenu l’un des plus coriaces opposants. A son départ de la mouvance, il a été secoué par des procès et désormais la corruption pour tenter de débaucher ses militants, responsables et collaborateurs…

Assy Diallo pour guineematin.com

Commentaires