Les présidents Alpha Condé et Alassane OuataraApres plusieurs mois de fermeture de ses  frontières,  le chef de l’Etat ivoirien, Alhassane Dramane Ouattara, a ordonné la réouverture des frontières avec tous les pays touchés par la fièvre hémorragique à virus Ebola, notamment la Guinée,  le Liberia et la Sierra Léone.

Depuis l’apparition de l’épidémie dans notre  pays, plusieurs Etats avaient décidé de fermer leurs frontières afin de protéger leurs populations contre la maladie.

Cette mesure a été longtemps critiquée par les pays touchés et les organisations internationales de la santé dont MSF et l’OMS.  La  décision du président ivoirien  intervient après l’assemblée générale extraordinaire des Nations-Unies où on a  recommandé la réouverture de toutes les frontières avec les pays touchés par la maladie d’Ebola. Un virus qui a fait  1.243 cas en Guinée avec 748 décès, à la date du 2 octobre, selon les données officielles.

La réouverture des frontières ivoiriennes constitue donc un grand ouf de soulagement pour des milliers des personnes qui étaient bloquées au niveau de ses lieux. Aujourd’hui, les yeux sont tournés vers  le Sénégal  qui n’a pas levé cette décision de fermeture de ses frontières.

Au pays de la « Tarranga », la peur d’Ebola aura-t-elle finalement raison sur les relations séculaires entre les peuples sénégalais et guinéens ? A Macky Sall et à son entourage d’en décider…

 Assy Diallo pur guineematin.com

Commentaires