« Nous avons dit, nous l’assumons et nous maintenons que l’opposition a cautionné un recul démocratique. Nous avons nos arguments que nous nous réservons d’exposer ici au  risque de favoriser une polémique entre nous. Ce n’est pas mon souhait. Nous avons dit qu’il y a des divergences entre nous des NFD et nos amis de l’opposition qui sont là… », a dit Mouctar Diallo. Devant le chef de file de l’opposition, Elhadj Cellou Dalein Diallo, le porte parole, Aboubacar Sylla et autres, le président des NFD a précisé : « nous avons dit clairement, à haute et intelligible voix, que les NFD se démarquent de deux points de l’accord du 12 octobre ».

Lors de la conférence de presse animée hier, mardi 10 janvier 2017, par l’opposition républicaine, le président des Nouvelles Forces Démocratiques, Mouctar Diallo, n’a pas hésité à tacler ses collègues de l’opposition, ont constaté les reporters de Guineematin.com à la Maison de la presse.

Répondant à la question d’un journaliste sur les raisons de sa participation aux activités de l’opposition républicaine, alors qu’il ne partage pas leurs points de vue sur l’accord politique du 12 octobre 2016, l’honorable Mouctar Diallo a dit le fond de sa pensée ! « La position des NFD ne souffre d’aucune ambiguïté. Nous avons dit clairement, à haute et intelligible voix que les NFD se démarquent de deux points de l’accord du 12 octobre. Le premier point, c’est l’indemnisation des victimes, limitée seulement à celles 2013. Nous sommes favorables à l’indemnisation mais à l’ensemble des victimes. Pas seulement à ceux de 2013 parce qu’il y en eu avant 2013 », a-t-il dit.

Le second point sur lequel se démarque Mouctar Diallo est celui du point 2 portant sur la modification du code électoral. « Sur le point 2 de l’accord, nous avons dit, nous l’assumons et nous maintenons que l’opposition a cautionné un recul démocratique. Nous avons nos arguments que nous nous réservons d’exposer ici au  risque de favoriser une polémique entre nous. Ce n’est pas mon souhait. Nous avons dit qu’il y a des divergences entre nous des NFD et nos amis de l’opposition qui sont là ; mais, nous estimons que ce qui nous lie est beaucoup plus fort que ce qui nous oppose au niveau de ces deux points de l’accord », a ajouté Mouctar Diallo.

Expliquant le bien-fondé de sa présence aux côtés de ses frères de l’opposition républicaine, Mouctar Diallo a dit que son parti ne souhaite pas contribuer à diviser et affaiblir l’opposition. « Ce qui est plus important, c’est l’unité de l’opposition pour faire face au régime rétrograde que monsieur Alpha Condé nous a imposé », a indiqué le jeune leader.

Le hic est que Mouctar Diallo a réitéré cette position devant ses collègues de l’opposition, alors qu’ils sont partis devant les médias pour défendre ce même accord…

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

 

Facebook Comments