Kaba MohamedDans une interview accordée a guineematin.com ce lundi 29 septembre 2014, le Président du parti FIDEL, Mohamed Lamine Kaba, a déploré la présence de certains présumés auteurs du massacre du 28 septembre 2009 dans les hautes sphères de l’Etat.

« Ces évènements douloureux commis le 28 septembre 2009 au stade du même nom sont regrettables. C’est une honte nationale. Ce qui est tellement aberrant dans tout ça, c’est lorsqu’on sait qu’il y a eu des enquêtes nationales qui n’étaient pas très crédibles, une autre enquête a été faite sur le plan international. Cette enquête a révélée qu’il y a des personnes qui sont accusées et qui devraient être traduites en justice. Il se trouve aujourd’hui que ces hommes, ces bourreaux accusés par la communauté internationale de crimes contre l’humanité sont avec le pouvoir, c’est regrettable ! Quand le  bourreau est placé à un niveau plus élevé, ça ne rassure pas les victimes de continuer à insister en vue de faire justice parce qu’ils voient qu’ils ne sont pas soustraits de la répression éventuelle de ces mêmes personnes qui sont au pouvoir et qui ont suffisamment de moyens pour agir…

Ses liens avec le mouvement TSA, ses relations avec le pouvoir et les autres leaders de l’opposition, son avis sur un éventuel gouvernement d’union nationale, le Premier ministrable, l’éventuelle candidature unique de l’opposition, la plainte de Faya Milimono… Mohamed Lamine Kaba à cœur ouvert avec l’équipe de Guineematin.com en écrit, audio et vidéo.

Commentaires