Clinique ambroise Paré suspend ses activités de Conakry, Guinée, EbolaLa clinique Ambroise Paré, sise à la corniche nord du quartier Camayenne, dans la commune de Dixinn, a identifié le vendredi 10 octobre un cas d’Ebola dans ses locaux.

Conséquences immédiate ? La structure annonce la décision de «suspendre temporairement l’ensemble de ses activités afin de mener une enquête épidémiologique au sein de ses services ». C’est l’essentiel d’un communiqué rendu public par cet établissement hospitalier, relayé par l’ambassade de France en Guinée ce samedi.

La même source ajoute, cependant, que la clinique « avait décidé de continuer à assurer les activités d’urgence en prenant des mesures de sécurité renforcées requises à cette fin ».

Il est conseillé aux ressortissants français « confrontés à une situation d’urgence de contacter préalablement le centre médico-social de l’ambassade de France ».

Cette situation intervient à un moment où le virus Ebola a franchi le cap des 4.000 morts en Afrique de l’Ouest. Pendant ce temps, l’ONG Médecins Sans Frontières a tiré la sonnette d’alarme sur le centre de traitement de Conakry qui risque de refouler des patients si la courbe de contamination continue de monter.

Alpha Mamadou Diallo 

Facebook Comments