Mandiana, bloc administratif « Le préfet de Mandiana (Guinée) animait un meeting dans une localité non éloignée de la frontière. Nous sommes arrivés sur les lieux quelques minutes seulement après la fin des affrontements… », témoignait au téléphone de Guineematin.com, monsieur Cheikh Amala Kéita, correspondant de l’AGP à Mandiana.

Joint au téléphone cette nuit, notre confrère a dit qu’il y a un calme précaire à la frontière guinéo-malienne.

Mandiana, Carte de la préfectureParlant des dégâts, le journaliste a noté 12 blessés dont sept nécessitant une extraction des balles. « Il y a eu des tirs à bout portant », dit-il à la question de savoir s’il y avait eu des blessés aussi côté malien…

À rappeler que ces affrontements ont été enregistrés hier, dimanche 25 janvier 2015, aux environs de 17 heures.

Des chasseurs maliens et des orpailleurs guinéens se sont ainsi tirés dessus pour le contrôle d’une mine d’or qui se trouve sur le cordon frontalier qui sépare la République du Mali à notre pays, la République de Guinée.

À suivre !

Nouhou Baldé

 

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin