Mamou : tension maîtrisée entre des militants de l’UFDG (opposition) et le RPG (pouvoir)

Arrivée à Mamou« L’UFDG a suspendu la musique. Je suis même avec le responsable de la sono. Il y a plusieurs agents de la police ici », a notamment annoncé au téléphone le correspondant local de Guineematin.com à Mamou.

Comme on le sait, les festivités du 57ème anniversaire de l’indépendance nationale se déroulent aujourd’hui (vendredi 2 octobre 2015) à Mamou sous la haute présidence du chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé. Mais, la politisation à outrance de ces festivités (avec des gadgets, affiches, pancartes et banderoles aux couleurs du RPG (parti au pouvoir), à moins de dix jours de l’élection), a mis certains citoyens en marge de la fête.

Finalement, les adversaires du régime ont également ont exposé leurs t-shirts et autres pour dire que ce n’est pas toute la ville qui est « en jaune », la couleur du parti au pouvoir.

Ainsi, au quartier Almamya, non loin du lieu où le président de la République a déjeuné après la prière de vendredi, des jeunes motards de l’UFDG ont « réveillé » leur stand d’animation qui crachait des morceaux favorable à leur champion. Mais, au fil du temps, les opposants ne se contentaient plus de chanter et danser « Cellou Laamikhé ». Peu à peu, le coin est devenu « infréquentable » pour ceux qui « sentent » RPG… T-shirts jaune et autres gadgets ne passaient plus sans cris de moquerie et d’hostilité.

A un moment donné, la tension était devenue si vive que la police y a été déployée pour empêcher des débordements.

Mais, à 17 heures 2′, le correspondant de Guineematin.com à Mamou a retrouvé le stand de l’UFDG encore animé avec des morceaux favorables à Cellou Dalein Diallo. Certains d’entre eux ont expliqué que c’est leur manière de célébrer la fête du 2 octobre et aussi l’arrivée de leur leader à la tête de la Guinée par « le vote du peuple de Guinée qui va sanctionner le régime rétrograde du RPG et mettre Alpha Condé à la retraite ».

Côté sécurité, deux pickup y sont stationnés : un de la police et un de la gendarmerie…

A suivre !

Notre correspondant local, Mouctar Barry, reviendra plus en détail pour Guineematin.com

 

 

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS