Siné Magassouba, Coordinateur préfectoral du RPG à Boké

Siné Magassouba, Coordinateur préfectoral du RPG à Boké

Comme nous l’annoncions dans la matinée de ce mercredi 21 octobre 2015, les grosses pontes du RPG de la préfecture se déchirent actuellement pour l’occupation de la première responsabilité à la délégation spéciale de la commune urbaine de Boké.

C’était cet après-midi que les nouveaux membres de la délégation spéciale de la commune urbaine de Boké devaient être installés. Malheureusement, le RPG qui doit occuper la présidence se déchire entre trois candidats qui sont soutenus par trois clans opposés.

Finalement, la cérémonie qui avait été reportée hier pour aujourd’hui est maintenant reportée « sine die » au grand dam des opposants qui espéraient entrer dans l’exécutif communal dès ce 21 octobre…

Modibo Fofana, coordinateur du RPG, BokéPar ailleurs, cette résistance à la base qui paye à Boké commence à donner des idées à d’autres communes où les conseillers révoqués comptent pourtant assez de supporters dans leurs localités. On commence à regretter pourquoi s’être plié à un arrêté qui ne s’est pas imposé de la même manière à Boké.

Ainsi, à Bintimodiya, Kolaboui et Sangarédi, où les maires ont quitté la mort dans l’âme et malgré leurs influences dans leurs communes respectives, on commence à réfléchir des possibilités de « retournement de la situation » pour se maintenir comme à Boké-ville.

Enfin, dans leurs coins, les opposants sont amers ! « Comment est-ce que des militants et responsables à la base peuvent-ils refuser ainsi de se soumettre à un arrêté ministériel et saboter en même temps l’application d’un accord politique ? », s’interroge-t-on, avec le regret de n’avoir pas goûté aux délices du pouvoir au même moment que les camarades des autres communes…

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 622 671 242 / 656 464 286

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin