Amara Lamine Soumah, préfet de Télimélé 1Accusé d’avoir perçu une somme de 10 000 dollars de la part du grand frère du nouveau président de la délégation spéciale de Daramagnaki, le Préfet de Télimélé, Amara Lamine Soumah, a été joint au téléphone par Guineematin.com pour recueillir sa version des faits, ce mercredi 2 novembre 2015.

C’est dans un état très colérique contre son accusateur, l’ancien président de la délégation spéciale de Daramagnaki, monsieur Abdoulaye Thiam Baldé, que le Préfet de Télimélé, Amara Lamine Soumah, s’est exprimé au téléphone de Guineematin. « Moi, je ne connais même pas celui qui vient d’être installé. Même son nom je ne me rappelle plus, à plus forte raison son frère qui est aux États-Unis. Je n’ai pas son numéro. Je ne le connais pas du tout. Et puis, depuis mon arrivée à Télimélé, en Août 2014, je n’ai été à Daramagnaki que trois fois. Et, ça aussi, si je vais, je travaille avec le sous-préfet », a dit le préfet.

Pour certifier son innocence, Monsieur Amara Lamine Soumah a juré de faire un accident s’il a pris un sous du nouveau président, avant d’accuser l’ancien d’avoir voulu le corrompre sans succès. « Que ça soit mon dernier jour aujourd’hui ! Si je monte dans mon véhicule, qu’il m’écrase, si j’ai reçu le moindre montant avec la famille de Mamadou Yebhé. C’est plutôt Thiam qui m’a proposé de l’argent et des véhicules. Il n’y a pas ce que ce Monsieur ne m’a pas proposé pour le sauver ! Je lui ai dit que moi, j’ai la foi en Dieu. Et puis, je ne peux pas outrepasser un arrêté ministériel », a-t-il rétorqué.

Tellement choqué, le Préfet se demande : « mais est-ce que Thiam là est lettré ? Dites-lui d’arrêter son char de combat ! Ces accusations contre les autorités ne feront que l’enfoncer d’avantage. Il sait qu’il est venu à la présidence par la fausseté, en enlevant quelqu’un. Et, tout le monde regrette ça aujourd’hui. Alors, dites lui de tout faire pour rendre les biens de la commune », a dit Monsieur Amara Lamine Soumah, le Préfet de Télimélé.

Quand au président entrant, Monsieur Mamadou Yebhé Diallo, également joint au téléphone ce matin par Guineematin.com, accusé d’avoir corrompu les autorités locales, à l’aide de son grand-frère résidant aux États-Unis pour accéder à tête de la commune de Daramagnaki, il a rejeté catégoriquement l’accusation.

« Je m’inscris en faux par rapport à ces accusations. Tout le monde connait Abdoulaye Thiam Baldé. C’est quelqu’un qui aime faire des fausses promesses aux gens. Il a pillé les biens de Daramagnaki. C’est archi faux ! Si j’avais les 10 mille dollars dont il parle là, je préfère les investir quelque part au lieu donner ça pour un petit poste de président de délégation spéciale », a répondu Monsieur Yebhé Diallo.

Enfin, le nouveau président de la délégation spéciale de Daramagnaki a lancé un défi à son prédécesseur, Abdoulaye Thiam Baldé (président sortant) : « Thiam n’a qu’à se préparer parce que je vais porter plainte contre lui pour avoir accusé mon frère. Je vais aussi engager des audits sur ses cinq (5) ans de gestion », a-t-il promis.

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242 / 656 464 286

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin