Fodé Oussou Fofana 1Au cours de l’Assemblée générale de l’UFDG de ce samedi 5 novembre 2015, le président de séance, Fodé Oussou Fofana, a annoncé qu’un homme a été lynché hier (vendredi 04 décembre 2015) par une foule à Siguiri, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters qui était sur place.

A en croire le député, la cruauté de cette scène et d’autres actes d’extrêmes violences commis dans des préfectures de la Haute Guinée, bastion du parti au pouvoir, le RPG, suffisent pour s’interroger sur le manque d’autorité des dirigeants actuels qui, pourtant répriment bien et parfois même trop lorsqu’il s’agit des zones favorables à l’opposition.

« A Kouroussa, on a sorti des gens et on les a tués. De cette même manière que pendant les élections, on a dit en Haute Guinée, « si tu n’es pas du RPG tu ne dois pas être là-bas ». On a voté du matin jusqu’à 0H ! Les enfants ont voté ! Ils ont eu un score de 98 %. Maintenant, la Haute Guinées est une République à part ! », s’est exclamé Fodé Oussou Fofana.

Plus loin, il a demandé au gouvernement de se prononcer et dire s’il a réellement le contrôle de la Haute Guinée. « Nous demandons au gouvernement de nous dire s’il a une influence sur la haute Guinée », a demandé le président de l’assemblée générale de l’UFDG.

Dénonçant le laxisme dans la gestion des conflits de façon générale, Fodé Oussou pense que le limogeage de deux ministres dans le cas de Touba n’était pas non plus suffisant comme mesure.

Thierno Amadou Camara pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin