Doussou Keita, une des victimes de l'incendieLe feu a consumé notre boutique, elle appartient à la jeune sœur de ma mère, on y vendait des sacs de riz, le feu a commencé par cette boutique avant de s’étendre aux autres. Dans notre boutique, on a perdu 100 sacs de riz, 20 sacs de sucre, des habits friperies et une somme d’argent dont on ignore le montant pour le moment.

C’est une grande perte pour nous, rien n’est sorti. On nous appris que c’est dû a un court-circuit, même les fils étaient visibles.

Entretien réalisé à Enco 5 par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin