La mairie de Boké va mal : ‘’je suis entouré de vautours qui ne veulent que bouffer’’

insalubritéDans la journée d’hier, vendredi 29 Avril 2016, la rédaction locale de Guineematin.com a fait un tour de la ville de Boké, en commençant par le marché central, les artères de la route principale, les lieux publics, tels que le stade de 1er Mai, la place des martyrs, etc. Partout, le constat est le même : il y a des tas d’ordures sur tout le long des routes, tous les caniveaux sont bouchés de plastics et autres. Au niveau du stade de 1er mai, le local qui devait servir de vestiaires est transformé en WC. On ne peut y pénétrer.

Interpelé sur la question par Guineematin.com, le président de la délégation spéciale de la commune urbaine de Boké, monsieur Modibo Fofana, s’est déchargé sur certains de ses conseillers communaux et a mis à nu la cacophonie qui existe entre lui et ses conseillers.

Modibo Fofana, coordinateur du RPG, Boké
Modibo Fofana, président de la délégation spéciale de Boké

« Vous-même, vous savez que je n’ai rien trouvé dans la caisse de la commune. Même les deux millions de francs guinéens dont on parlait, je n’ai pas vu ça de mes yeux. Donc, depuis mon arrivée, j’utilise mon propre argent pour fonctionner. La fois dernière, j’ai assaini complètement le marché central à plus de huit millions (8 000 000 GNF) que j’ai enlevés de ma poche, aucun conseiller n’a voulu m’accompagner. Seul le secrétaire général était à mes cotés. Pour moi, on devait m’apprécier à l’heure là parce que j’ai mon camion personnel ; chaque trois jours, je passe pour ramasser les ordures. Moi, j’ai des problèmes très sérieux avec certains de mes conseillers. Ils veulent me conduire dans l’erreur comme ils l’ont fait avec le maire sortant. Sachez donc que je suis entouré en majorité des vautours ! Si on ne m’aide pas, ils vont me dévorer. Si je me mets dans leurs peaux, nous allons vendre mêmes les édifices publics de Boké. Certains conseillers sont habitués à arnaquer pour bouffer. Et, c’est justement ce que moi j’ai refusé. Même quand je veux bien faire, ils me barrent la route », a accusé monsieur Modibo Fofana.

Boké, Mairie de la commune urbainePar contre, plusieurs conseillers communaux avec lesquels Guineematin.com a échangé disent le contraires. Ces derniers accusent le maire de la commune de n’en faire qu’à sa tête et de refuser de les associer à la prise des décisions. « Modibo n’a qu’à dire de nous ce qu’il veut, ce n’est pas notre problème. Il n’associe personne dans ses prises de décisions, il n’écoute pas. Mais, nous avons compris son intention ; il prépare les prochaines échéances électorales à son profit ! Mais, il sera surpris », a dit un conseiller au nom de ses pairs avec lesquels il était.

Au regard de toutes les attaques et contre attaques qui se passent entre monsieur Modibo Fofana et ses conseillers, on a l’impression que le président de la délégation spéciale de Boké est abandonné par plusieurs de ses conseillers, même certains de ceux qui sont issus du même parti que lui (le RPG arc-en-ciel). Par exemple, Elhadj Amba Coumbassa avec lequel il est en bataille depuis plusieurs mois pour un problème de construction sur un terrain situé aux abords de l’aéroport de Boké, au quartier Baralandé. Ce dernier est accusé d’avoir occupé un terrain de l’Etat.

Bref, depuis l’installation de cette délégation spéciale au mois de novembre 2015, elle a brillé par son incapacité à mettre en place un plan d’action réelle et réalisable au service de la population de Boké.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour guineematin.com

Tél. : 622 67 12 42

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS