Eau : le ministre de l’Hydraulique et les responsables de la SEG visitent le site de Yessoulou

Cheick Taliby Sylla, Mamadou Diouldé DialloLe ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Cheick Taliby Sylla, accompagné du Directeur général de la Société des Eaux de Guinée (SEG), Mamadou Diouldé Diallo et d’autres cadres de ladite société, se sont rendus sur le site central de Yessoulou, situé dans la préfecture de Coyah, dans la matinée de ce samedi 30 avril 2016, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Selon le ministre, sa visite sur le site est pour lui, une manière de s’enquérir de l’état d’avancement du projet de réhabilitation du système de production de Conakry, et de rendre visite aux travailleurs. Construit en 1964 par le Royaume Uni, le site de Yessoulou, est  considéré comme un des plus anciens sites de production d’eau pour la ville de Conakry.

Financé par la Banque Islamique de développement (BID) et la Guinée à hauteur de 15 millions de dollars, c’est le 15 février 2015 que les travaux de réhabilitation ont étés lancés, ce,SEG (3) pour une durée de 15 mois. Mais depuis, les travaux tardent à finir, ce que le ministre de l’énergie a déploré. « J’ai constaté un retard important dans le cadre de la réhabilitation de Yessoulou 1. D’une façon générale, c’est un retard dû au fait qu’il n’ya pas encore un paiement de la contrepartie guinéenne. J’espère que la semaine prochaine, nous allons nous réunir avec le ministre de l’économie pour pouvoir trouver la solution à ce problème de paiement, afin d’accélérer les travaux de réhabilitation de Yessoulou 1 », a t-il expliqué tout en promettant que ces travaux prendront fin dans deux semaines.

Parlant de la poussée démographique des populations vers certaines installations de la SEG, le ministre de l’énergie et de l’hydraulique prévoit une extension. Un exercice qui, selon lui demande un déguerpissement. « Les gens sont installés aujourd’hui sur les conduites même. C’est un danger, parce que, au cas où une pression de 25 bars, ce qui fait à peu près 250 mètres de hauteur, le jour que la conduite va péter, ça veut dire qu’il va y avoir des drames…C’est dans leur intérêt à eux mêmes de quitter ces conduites là librement. Mais, le gouvernement a décidé de les indemniser, pour qu’ils libèrent définitivement ces emprises » a t-il fait savoir.

Cheick Taliby SyllaParlant de la réforme dans le secteur de l’eau, Cheick Taliby Sylla a rappelé les conclusions de la table ronde organisée récemment à Conakry avec les bailleurs de fonds et de la SEG, estimé à un montant de 509 millions de dollars. Ce, pour non seulement réhabiliter les installations de Conakry, mais aussi à l’intérieur du pays, conformément à la lettre de mission reçu du premier ministre.《 La  réforme  va avoir lieu pour la Société des Eaux de Guinée, c’est nécessaire. La façon dont on a fait avec EDG, c’est la même façon qu’on va procéder à la société des eaux de Guinée », s’est t-il engagé.

Du site de Yessoulou, la délégation s’est rendue sur le site de Kitima, construit en 1907 par les colons. Là aussi, les travaux de réhabilitation sont pour bientôt, car un financement à hauteur de 15 millions de dollars a été obtenu de la banque mondiale et le gouvernement guinéen.

SEG (5)Le Directeur général de la  SEG, s’est dit heureux de recevoir pour la énième fois son ministre de tutelle, ce, pour l’atteinte des objectifs fixés par le gouvernement du Président Alpha Condé: « Nous avons pris note des sages conseils qu’il nous a donnés, pour non seulement, imprimé un caractère sérieux au projet de réhabilitation du système d’adduction d’eau dans la ville de Conakry en terme de calendrier. Mais aussi, il nous a donné des conseils requis, pour nous permettre d’améliorer fortement les indicateurs de gestion. Donc, nous sommes très réconfortés par cette visite », s’est t-il réjouit, précisant que le ministre est déjà informé des problèmes auxquels la société est confrontée.

Pour cela, il a cité entre autres l’achèvement du projet financé par la BID, le paiement de la contrepartie par le gouvernement guinéen, pour que ledit projet finisse.

Rappelons que les besoins en eau potable pour la ville de Conakry sont de 308 mètres cubes d’eau par jour. Mais, la production actuelle totale pour la ville de Conakry est de 167 000 mètres cubes ; soit une production totale de 90 mètres cubes par minute.

De retour de Yessoulou, Préfecture de Coyah, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com 

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS