Mme Doussou Condé contre le Général Baldé : voici la réaction de la gendarmerie

Colonel Mamadou Alpha Barry« Je m’inscris en faux contre ce que madame Doussou Condé a dit. Je veux qu’elle sache que la gendarmerie est loin d’être un parti politique et que c’est une institution qui gère la sécurité des personnes et des biens », a notamment dit le porte parole de la gendarmerie nationale.

Le chargé de communication de la gendarmerie nationale, le commandant  Mamadou Alpha Barry, a réagi, ce mardi 28 juin 2016, aux propos tenus par madame Doussou Condé, militante des premières heures du RPG. C’est à travers un entretien accordé à Guineematin.com que le commandant Barry a balayé d’un revers de la main les propos de madame Doussou Condé, tenus récemment sur les ondes de la radio Lynx Fm et relayés par Guineematin.

Le commandant Barry a regretté ces propos, qui selon lui portent atteinte à l’institution même que le général Baldé incarne : « J’ai suivi cette émission, mais à la gendarmerie nous sommes une institution de sécurité. On n’est pas un parti politique et de surcroit le général Baldé est le Haut commandant de la gendarmerie à lui seul  c‘est une institution. Donc le fait d’avancer des propos qui ne sont pas du tout réels par rapport à ce monsieur, c’est porter atteinte à toute l’institution. Madame Doussou Condé, que je ne connais pas d’ailleurs, a avancé des idées selon lesquelles le général a été récupéré en haute mer, quand il y a eu les tirs avec Toumba au camp Makambo et que c’est des piroguiers qui l’auraient récupéré », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, l’officier en charge de la communication de la gendarmerie dément ces propos : « je m’inscris en faux contre ce que madame Doussou Condé a dit. Je veux qu’elle sache que la gendarmerie est loin d’être un parti politique et que c’est une institution qui gère la sécurité des personnes et des biens. Donc, le général Baldé n’a pas touché la mer, en plus forte raison nagé pour aller se retrouver en haute mer. Le haut commandement de la gendarmerie s’inscrit donc en faux contre ce que madame Doussou Condé a dit », soutient le commandant Barry.

Mais, à la question de savoir ce qu’a fait alors le Général Ibrahima Baldé au moment de ce violent face à face avec Toumba Diakité et où le capitaine Dadis a failli perdre la vie, notre interlocuteur répond que « cela est un problème militaro-militaire », tranche-t-il.

A rappeler que Madame Doussou Condé qui vit aux Etats-Unis, a accusé le général Ibrahima Baldé, haut commandant de la gendarmerie nationale, d’avoir été repêché en mer par des pêcheurs, lors de la tentative d’assassinat du capitaine Dadis, au camp Makambo, le 23 décembre 2009, par son ancien aide de camp, le lieutenant Aboubacar Toumba Diakité.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. 628 17 99 17

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS