Suite à l’assassinat du jeune Aboubacar, originaire de Dogomet, dans la nuit d’hier, samedi, 8 avril 2017, suivi de l’incendie du PA de la localité, les populations ont attaqué ce dimanche les bars et maquis installés dans la zone, a appris Guineematin.com de sources locales.

« Les populations très en colère ont dévasté plusieurs bars et maquis se trouvant à Doko. La destruction a commencé aux environs de 10 heures et s’est poursuivie jusqu’aux environs de 13 heures », a précisé notre source.

A la question de savoir où se trouveraient les policiers et gendarmes qui étaient postés dans la zone, notre informateur indique qu’ils sont tous partis. « Actuellement, ce sont d’autres hommes en uniforme qui effectuent un ratissage dans le village. Ils disent être à la recherche de ceux qui ont tué Aboubacar », a dit au téléphone un habitant de Doko, précisant que le calme est revenu après 13 heures.

Enfin, Guineematin.com apprend que le corps de la victime a été rapatrié dans la matinée à son village natal, à Dogomet, dans la préfecture de Dabola.

Mamadou Alpha Assia Balde pour Guineematin.com

Tél. : 622680041

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin