Deux jours après la condamnation de plusieurs enseignants à Labé, le bureau local du SLECG a organisé une assemblée générale hier, dimanche, 25 novembre 2018 dans la ville. Au cours de cette rencontre, les enseignants de Labé ont réaffirmé leur détermination à poursuivre la grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendications, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Les peines de prison assorties de sursis prononcées, vendredi dernier, contre 16 enseignants membres du SLECG par le Tribunal de Première Instance de Labé n’ont pas réussi à entamer la détermination de la troupe à poursuivre le mouvement de grève déclenché par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée. Au contraire, cette décision de justice, jugée arbitraire par les enseignants de Labé, a galvanisé les énergies et sonné le glas de la remobilisation générale.

C’est bien ce qui ressort de l’assemblée générale ordinaire organisée le dimanche, 25 novembre 2018 par le bureau préfectoral du SLECG de Labé. « La décision issue de l’assemblée, c’est de rester mobilisés et de continuer la grève. C’est ce qu’il faut retenir de l’essentiel. Dans un mouvement aussi organisé que celui-ci, quand on coupe une tête, ce sont des milliers qui vont ressortir.

La décision de justice ne va donc pas affecter notre mouvement. Vous allez voir dans les jours prochains, nous allons continuer dans notre action. Je lance un appel de réunification pour le combat. Soyons unis pour continuer le combat », a lancé le secrétaire administratif du bureau préfectoral du SLECG de Labé, Mamadou Oury Hawa Labico DIALLO.

Ce responsable du SLECG à Labé en a profité pour réagir à ce qui a semblé être un début de brouille entre Aboubacar Soumah, le secrétaire général du syndicat des enseignants, et son adjoint Oumar Tounkara. Les deux hommes ont affiché des positions divergentes lors de l’assemblée générale du SLECG, tenue samedi dernier à Conakry, mais Mamadou Oury Labico assure qu’il n’y a aucune crise ou contradiction entre les deux leaders.

Il faut dire que la mobilisation et la détermination constatées lors de cette assemblée générale du bureau préfectoral du SLECG de Labé, prouvent à suffisance que le mouvement de grève des enseignants est loin de s’estomper.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com