Souleymane Camara, directeur d’EDG Kankan

La ville de Kankan, comme plusieurs autres localités de la Guinée, est depuis un certains temps plongée dans le noir. Les citoyens se plaignent de cette situation qu’ils imputent à la décision du gouvernement de prendre en charge au moins pour trois mois les factures d’électricité dans le cadre de la riposte contre le Covid-19. Mais, dans un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com basé dans la préfecture, le premier responsable d’EDG de Kankan dément cette thèse et apporte des précisions.

Malgré les multiples manifestations des jeunes et l’octroi d’une dizaine de groupes électrogènes par le président Alpha Condé, les populations de Kankan sont encore confrontés à un manque criard d’électricité. De nombreux citoyens croient que la prise en charge des factures du courant et de l’eau est à la base de cette pénurie.

Selon Souleymane Camara, directeur d’EDG Kankan, les perturbations de ces derniers jours sont dues aux charges qui pèsent sur les transformateurs. « Les perturbations de ces derniers jours ne datent pas de longtemps. Elles sont dues à la charge actuelle. Pendant la saison pluvieuse, la nature est humide et les équipements se portaient de mieux en mieux et toute la ville était embarquée au même moment. Donc, quand on est rentré dans la période de la chaleur, on a commencé à ressentir des perturbations au niveau de la centrale et sur le réseau. Nos équipements passent toute la journée sous la chaleur. Au moment de leur repos, la soirée, c’est à ce moment précis que nos équipements commencent le travail. Donc, quand la chaleur multiplie la charge, on sera obligé de réduire la charge, sinon on va créer des problèmes à la centrale ».

Sur le cas des quartiers de la commune urbaine de Kankan qui sont dans le noir, Souleymane Camara s’explique : « pour le cas de maintenant-là, parce qu’il y a des quartiers qui ont fait un bon temps sans avoir le courant. Je crois que cela est dû à une panne causée par une décharge que tout Kankan a vue. Ce jour là, tout Kankan était dans le noir suite à une forte pluie, parce que la centrale entière a été arrêtée. Le lendemain, on a regardé la centrale qui était en panne, elle alimentait 22 transfos à Kankan ».

Selon notre interlocuteur, le problème de la desserte du courant électrique à Kankan n’est nullement lié à l’annonce de la gratuité des frais des factures. « La perturbation du courant électrique à Kankan n’est nullement liée à l’annonce du chef de l’Etat. Nous ici, on respecte la loi du pays, ce que l’Etat a demandé, on l’applique à la lettre, on ne fait pas le contraire. Nos équipes sont sur le terrain nuit et jour pour travailler. Le jour que ces travaux là finiront, nous allons donner le courant sans faute à la population », a-t-il promis.

S’agissant des 10 groupes électrogènes offerts à la ville de Kankan par Alpha Condé, qui ne sont toujours sur le réseau, Souleymane Camara nous renvois vers le directeur de la centrale thermique pour connaitre les causes de leur inactivité.

A suivre !

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin