Feu Mory Kanté

Comme annoncé précédemment, Mory Kanté, le célèbre musicien guinéen a rendu l’âme ce vendredi, 22 mai 2020, à Conakry, précisément l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé. Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com après l’annonce du décès de celui qu’on appelait le « Griot électrique », Fodéba Isto Keira pleure la disparition d’un artiste immense.

Fodéba Isto Keira, Secrétaire Général du ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique

Selon le secrétaire général du ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique a parlé d’une grande perte pour le monde de la culture guinéenne. « Mory Kanté était un artiste immense, la presse internationale l’a surnommé le griot électrique. Il a donné l’importance à la musique traditionnelle, il a mis la Guinée sur orbite à travers son titre Yèkè Yèkè par exemple qui a fait le tour du monde. Mory Kanté, c’est plusieurs disques d’or et beaucoup d’autres distinctions. Je crois que la dernière distinction, c’est celle de la SACEM qu’il a eu il y a de cela deux ans. Il nous avait même proposé d’organiser une cérémonie. Nous étions en train de travailler là-dessus ; mais, malheureusement, il y a eu cette crise sanitaire de la pandémie de Coronavirus. C’est un artiste de grande qualité qui disparaît », regrette-t-il.

A en croire Fodéba Isto Keira, son département est en train de prendre des dispositions en accord avec les autorités sanitaires pour la suite.

« Nous sommes en contact avec l’hôpital sino-guinéen où se trouve actuellement le corps à la morgue. Donc, nous allons faire un communiqué tout de suite mais en parfaite intelligence avec l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) parce que nous sommes actuellement en une période malheureusement de crise sanitaire. Nous allons voir avec les médecins, la décision qui va être prise… », a-t-il dit.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin