Oumar Sylla dit Foniké Mengué, responsable des actions et antennes du FNDC

Après avoir observé une trêve par rapport l’instauration de l’état d’urgence sanitaire par le président Alpha Condé dans le but de freiner la propagation de la COVID-19, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) annonce la reprise prochaine de ses manifestations. La démarche vise à dénoncer l’arrestation et l’emprisonnement de près de 300 de ses partisans à travers la Guinée par le régime en place. Des citoyens d’Ansoumanya Plateau, dans la préfecture de Dubréka, interrogés à ce sujet par un reporter de Guineematin.com ce mardi, 26 mai 2020, ont diversement apprécié cette initiative.

Le FNDC accuse le pourvoir de profiter de l’état d’urgence sanitaire et de la trêve du FNDC pour embastiller ses partisans. C’est pour exiger leur libération que la structure compte reprendre ses manifestations dans les prochains jours en Guinée. Cette idée n’est pas partagée par tout le monde. Des citoyens d’Ansoumanya, interrogés à ce sujet, ont dit ce qu’ils en pensent.

Amadou Bérété, caissier dans une banque de la place : « à propos de cette reprise des manifs du FNDC, je ne vois pas sa raison d’être actuellement, au moment où nous sommes entrain de combattre la propagation de la COVID-19 dans le pays. Hormis cela, il faudrait qu’on apprenne à respecter les mesures restrictives éditées par le gouvernement parce que nul n’est au-dessus de la loi. Par ailleurs, je dis tout ça dans le but de faire comprendre aux membres du FNDC que l’idée d’une reprise des manifestations dans le pays ne sera jamais appréciée par de nombreux guinéens parce qu’ils la taxeront d’actes barbares et inconscients. Donc, à mon avis, je demanderai à ces opposants de surseoir ou de renoncer dans l’immédiat à cette reprise des manifs qui ne fera que baisser leur côte de popularité au sein des guinéens. Il faut le dire que ce n’est pas en ce moment où le gouvernement est entrain de lutter contre ce virus qu’ils viendront polluer l’air avec leurs manifs qui n’ont jamais eu des côtés positifs à l’endroit des guinéens en les empêchant de vaquer à leurs affaires ».

Souleymane Bah, homme d’affaires : « je pense que la reprise des manifestations du FNDC sur toute l’étendue du territoire national reste et demeure une chose normale dans la mesure où ce gouvernement d’Alpha Condé se sert de cette période de crise sanitaire pour se donner l’aptitude de violenter les droits de l’homme dans le pays. Vous vous rendez compte qu’Alpha et ses dignitaires du RPG Arc-en-ciel se livrent aux actes de barbarie à cette période de COVID-19 pour arrêter arbitrairement plus de 40 opposants pour les déporter au camp de Soronkoni et sans oublier que l’un des leaders du FNDC , Foniké Menguè, arrêté sans motif par ce régime dictatorial d’Alpha Condé, est entrain de croupir dans les geôles de la maison centrale de Conakry. Est-ce que cela est digne d’un gouvernement qui se dit garant de la vie des populations guinéennes ? C’est pourquoi, j’affirme haut et fort que je soutiens avec toute mon âme cette reprise des manifs du FNDC sur toute l’étendue du territoire national. Je pense que cela va obliger ce gouvernement à revenir à de meilleurs sentiments ».

Célé Félix Loua, stagiaire au ministère de la Fonction Publique : « pour moi, la reprise des manifestations du FNDC est un acte noble que nous, guinéens conscients des bavures de gouvernement, devons soutenir sur tous les fronts ces manifs. Parce qu’il faut rappeler que les manifs des leaders du FNDC est une manière de sauver notre démocratie des mains souillées de ces dignitaires du régime Alpha Condé. Regardez à cette période de crise sanitaire de la COVID-19 dans notre pays, ce gouvernement se permet de violer les droits humains. Par exemple, le cas de Coyah où les forces de l’ordre ont tiré à bout portant sur la population qui manifestait. Aussi, ce gouvernement s’est livré au jeu en arrêtant arbitrairement plus de 40 opposants pour les déporter à Kankan. Tout ça démontre que ce régime d’Alpha Condé se sert de cette période de la COVID-19 pour torturer le peuple de Guinée. C’est pourquoi, nous allons apporter notre soutien inconditionnel aux manifs du FNDC… ».

Propos recueillis par Léon Kolié pour Guineematin.com

Tel : 661 74 99 64 / 629 88 37 75

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin