Bloc administratif de Siguiri

Le district de Waran, relevant de la sous-préfecture de Niandakoro, dans la préfecture de Siguiri, a été le théâtre d’une violente manifestation dans la journée du mardi, 26 mai 2020. Plusieurs jeunes de cette localité ont attaqué le domicile du président du district. Ils ont saccagé sa maison et blessé quatre membres de sa famille, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé dans la préfecture.

Interrogé peu après les faits, le président du district, Mamoudou Doumbouya, est revenu sur les circonstances de l’attaque de son domicile. « Ce mardi matin, un groupe de jeunes m’a trouvé au champ, ils étaient en colère contre moi. Ils m’ont réclamé le cachet du district, je suis au village avec eux, j’ai donné le cachet à l’imam qui l’a transféré au doyen du village. A ma grande surprise, dans l’après-midi, ces mêmes jeunes ont rempli des brouettes de cailloux et sont venus encercler ma maison. Ils ont saccagé la maison, incendié 3 motos et blessé 4 de mes enfants. Les manifestants ont pris également un montant de 8 millions de francs et 20 grammes d’or dans ma chambre », a annoncé l’autorité locale.

Selon nos informations, ce mouvement de colère fait suite à la contestation du président du district par les jeunes de la localité. Il y a plusieurs mois, ces jeunes avaient écrit au maire de la commune rurale de Niandakoro, réclamant le départ de l’autorité locale qu’ils accusent de détournement de deniers publics. Après l’échec de cette démarche, ils ont décidé de passer désormais par la force pour obtenir ce qu’ils veulent. Joint au téléphone, le maire de Niandakoro, Mamoudou Doumbouya, a confirmé cette information.

« Il y a quelques mois, nous avons reçu une plainte des jeunes de Waran, demandant le remplacement de leur président de district qu’ils accusent de détournement. J’ai enregistré la plainte et l’ai transférée à mon chef hiérarchique. Mais, le préfet n’a pas donné une suite favorable à la demande, expliquant aux jeunes qu’il y a un processus d’installation des présidents de districts en cours. C’est ce qui a conduit à cette manifestation, qui a fait beaucoup de dégâts. La maison du président du district a été saccagée et des personnes ont été blessées », a indiqué le maire.

Suite à ce mouvement de colère, la gendarmerie a été déployée à Waran pour rétablir l’ordre dans la localité. Après le retour au calme, les blessés ont été conduits à l’hôpital préfectoral de Siguiri. Pour l’instant, aucune arrestation n’a été signalée.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin