Les élèves en classe d’examens ont repris le chemin de l’école ce lundi, 29 juin 2020, dans la plupart des établissements d’enseignement primaire et secondaire de la commune urbaine de Boké. Les élèves du lycée Filira, ceux de l’école primaire du centre et ceux de l’école Franco-arabe Ansar Islam, sont venus en classe pour cette première journée. Mais, ils ne portaient pas de bavettes pendant les cours, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

L’appel à la réouverture des écoles, après 3 mois de trêve forcée, a été entendu largement dans la commune urbaine de Boké ce lundi.

A l’école primaire du centre, les deux classes de 6ème année ont été réparties dans 5 salles et les maîtres de la 5ème ont été mis à contribution pour combler le manque d’enseignants.

Harouna Bérété, proviseur du lycée Filira

Au lycée Filira, les dispositions ont été prises pour une reprise sans risques, a expliqué Harouna Bérété, le proviseur. « Chez nous ici, la reprise est effective. Les professeurs sont venus et les élèves aussi à 80%. Les distances de sécurité sont respectées et nous avons mis devant chaque classe un kit de lavage des mains. Pour le moment, nous n’avons rien reçu de la part de nos responsables hiérarchiques, mais nous nous débrouillons à partir de ce que nous avions reçu lors de la maladie à virus Ebola. On avait 4 classes de terminales avant le Coronavirus ; mais maintenant, nous les avons partagés dans 6 classes. Ils sont assis un par table et maintenant nous allons évoluer comme ça », a-t-il expliqué.

Mamadou Touppé Bah, élève ne Terminale Sciences Sociales

Mamadou Touppé Bah, élève ne Terminale Sciences Sociales, a suivi le cours de Français de ce lundi matin. « Je suis vraiment ravi de reprendre les cours après 3 mois d’interruption. Les professeurs me manquaient beaucoup. Et ce matin, nous avons suivi un cours de français et c’était vraiment génial et maintenant là nous suivons un cours de philosophie ».

Partout dans ces écoles, la distance sociale est quasiment respectée. Mais, les élèves ne portent pas de masques. Pourtant, l’Inspection Régionale de l’Education et la Direction Préfectorale de l’Education de Boké avaient promis de tout mettre en œuvre pour doter les écoles publique et privées en thermo flash, kits de lavage des mains et des masques pour les élèves et les enseignants. Les autorités avaient aussi promis de pulvériser toutes les écoles. Mais, seules les écoles publiques l’ont été.

De toutes les écoles, seuls deux établissements n’ont pas fonctionné ce lundi. Il s’agit du groupe scolaire privé Karamokoba et de l’école élémentaire publique franco Arabe de Dibia où aucun élève n’était présent aux environs de 10 h.

Depuis Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel: 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin