Une affaire qui a eu lieu début 2016 a été jugée ce mercredi dernier, 1er juillet 2020, au tribunal de première instance de Kaloum. Il s’agit d’une bagarre qui a opposé un groupe de jeunes dans un bar et qui a conduit à la mort d’une personne. Fodé Camara, l’auteur de ce meurtre, a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Après quatre ans et demi de détention à la maison centrale de Conakry (où il se trouve depuis le 28 janvier 2016), le jeune homme a comparu ce mercredi, 1er juillet 2020, devant le tribunal criminel de Kaloum. Poursuivi pour le meurtre d’un autre nommé Idrissa Bangoura, Fodé Camara a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a expliqué que c’est au cours d’une altercation qui a éclaté dans le bar appelé « Brésil », situé en bordure de mer dans le quartier Coronthie, qu’il a ôté la vie de la victime.

« J’étais assis tranquillement dans ce bar, lorsqu’un groupe de 5 personnes est venu me trouver. Ils m’ont dit de me lever pour qu’ils s’asseyent, ce que j’ai refusé. Le gérant, Amara Bangoura, est venu intervenir pour leur dire qu’ils m’ont trouvé dans le bar. Mais, ils ont insisté pour que je leur cède la place et je n’ai pas obtempéré. C’est ainsi qu’il y a eu une altercation entre nous. Ils m’ont blessé à l’aide d’une bouteille. Moi aussi, j’ai pris la même bouteille et j’ai blessé Idrissa Bangoura au niveau du cou, et il a succombé à ses blessures. La foule a failli me lyncher, mais le gérant est intervenu en les sensibilisant. C’est ainsi qu’ils m’ont envoyé à la gendarmerie », a raconté l’accusé.

Il ajoute toutefois, qu’il a agi en légitime défense et qu’il n’avait nullement l’intention de tuer quelqu’un. « Nous étions tous dans un état d’ébriété, mais je n’ai pas agi sous l’effet de l’alcool. J’ai répondu tout simplement à leur provocation. Et pour avoir la vie sauve, j’ai répliqué en utilisant la même bouteille dont ils se sont servis pour me blesser. Mais, je n’avais pas l’intention de lui donner la mort. Je regrette mon acte et je demande pardon », a dit Fodé Camara.

Après les explications, la procureure, Catherine Tounkara, a demandé au tribunal de condamner l’accusé à 20 ans de réclusion criminelle. De son côté, maître Adams Salomon Camara, l’avocat de la défense, a invité la juridiction à juger conformément à la loi tout en prenant en compte le fait que son client n’a pas agi dans l’intention de tuer.

Finalement, la présidente du tribunal a déclaré l’accusé coupable des faits de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et l’a condamné à 10 ans de réclusion criminelle.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel. 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin