N’fansoumane Touré, préfet de Kindia

Une semaine après été testé positifs au coronavirus, le préfet de Kindia a accordé un entretien téléphonique à un correspondant local de Guineematin.com, ce lundi 13 juillet 2020. N’Fansoumane Touré est revenu sur comment s’est passé son test mais aussi son hospitalisation au CREMS de Pastoria. Il a tenu à rassurer les citoyens de la préfecture quant à son état de santé.

C’est le lundi, 6 juillet 2020, que le préfet de Kindia a été admis au centre de recherche en épidémiologique, microbiologie et soins médicaux (CREMS) de Pastoria. Il a été pris en charge dans ce centre de traitement après été testé positif au Covid-19. Depuis son lit de malade, N’Fansoumane Touré explique que c’est après ressenti une fatigue et des maux de tête, qu’il a appelé volontairement les agents de santé qui ont procédé à son prélèvement. Il a fait le test de dépistage avec son épouse, mais c’est seulement le sien qui s’est révélé positif. Mais jusque-là, il se demande comment il a pu contracter la maladie.

« Je venais de rentrer d’une mission dans l’une de mes sous-préfectures. Mais je ne saurais dire comment je l’ai contracté parce que j’ai été toujours vigilant. Mais quoi qu’on fasse, dans la foule, il y aura les gens qui te toucher même si tu ne le veux pas. Il y a aussi un autre aspect que l’on ne doit pas négliger dans les bureaux, ce sont les poignets des portes ainsi que les portes elles-mêmes. Parce que toute personne qui entre, touche ces poignets des portes. Donc, c’est un virus qui se propage par plusieurs méthodes. Sinon moi, je ne serais pas là aujourd’hui, car je suis un des responsables qui s’est engagé pour lutter contre ce virus à travers la sensibilisation », a indiqué l’autorité préfectorale.

Au CREMS de Kindia, N’Fansoumane Touré dit avoir bénéficié d’une excellente prise en charge. Et après une semaine d’hospitalisation, il espère pouvoir sortir dans les prochains jours. « Aujourd’hui, je vais mieux. Ils ont fait le premier contrôle hier, dimanche, qui s’est révélé négatif. Et dans 48 heures, ils vont faire un autre test pour bien se situer. Donc, je reste optimiste », a dit le préfet de Kindia, qui n’a pas manqué de rendre hommage aux agents du centre de recherche en épidémiologique, microbiologie et soins médicaux (CREMS).

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tel : 628518888

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin