L’ONG Solidarité Suisse-Guinée a procédé hier, jeudi 27 août 2020, à la remise officielle d’une adduction d’eau pour certains ménages de Tata I, un quartier de la commune urbaine de Labé, un bloc de latrines de 8 cabines pour le centre de formation des filles et femmes installé dans le même quartier ainsi que d’une clôture réalisée pour sécuriser ledit centre, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon la présidente de l’ONG Solidarité Suisse-Guinée, Madame Adjidjatou Barry Baud, son association a réalisé un bloc de latrines de 8 cabines pour les filles qui sont nombreuses au centre de formation de Tata I, dans la commune urbaine de Labé.

Madame Adjidjatou Barry Baud, présidente de l’ONG Solidarité Suisse-Guinée

Mme Adjidjatou Barry Baud, présidente de l’ONG Solidarité Suisse-Guinée

« Avant, il n’y avait qu’une seule cabine. Actuellement, ce centre de formation compte près de 300 filles et femmes. On a fait un château d’eau de 5000 litres pour les mêmes filles et pour le quartier. C’est fait de sorte que si on prend un litre, la quantité est tout de suite remplacée. C’est pour cela que tout le monde peut se servir. Et tout le quartier est content pour ce projet, puisqu’ils ont tous installé maintenant des robinets d’eau chez eux. Il y en a même des gens qui ont fait des toilettes internes, maintenant. Il semble. On a clôturé aussi le centre pour mettre en sécurité les jeunes filles contre toutes influences extérieure, venant surtout du côté de la rivière », a-t-elle expliqué.

En raison de l’effectif pléthorique des apprenantes, l’ONG Solidarité Suisse-Guinée prévoit également d’aménager des potagers pour occuper davantage les jeunes filles, en les apprenants à faire du maraîchage.

« Cette initiative vise à occuper les jeunes filles au lieu de les laisser traîner en ville. Comme ça elles ont une occupation ici, même si elles ne sont pas à la machine » a-t-elle ajouté.

Pour le président du conseil du quartier de Tata I, Thierno Abdoulaye Diallo, cette belle initiative de l’ONG Solidarité Suisse-Guinée est à saluer et encourager.

Thierno Abdoulaye Diallo, président du conseil du quartier de Tata I

« Je suis animé par des sentiments de joie, naturellement. L’ONG Solidarité Suisse-Guinée mène des activités dans toute la ville de Labé et dans toute la région. Mais, plus particulièrement dans notre quartier. Apporter de l’eau à nos pauvres citoyens, c’est une joie immense pour moi et l’ensemble des citoyens de mon quartier. C’est pourquoi, nous sommes là aujourd’hui pour dire un grand merci à l’ONG Solidarité Suisse Guinée et à sa présidente, madame Adjidjatou Barry Baud. Nous n’oublions pas ses partenaires techniques et financiers, sans lesquels cet ambitieux projet n’aurait pas vu le jour », a-t-il déclaré.

L’élu local a mis l’occasion à profit pour inviter les citoyens bénéficiaires de ces robinets d’eau à bien les préserver. « Déjà, il y a un centre de couture qui fonctionne dans notre quartier. Ce centre de couture a été réalisé grâce à l’ONG Solidarité Suisse-Guinée. C’est une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la réinsertion des jeunes filles. Elles sont là, elles sont entrain d’apprendre. Non seulement, elles sont entrain d’apprendre la couture, mais aussi l’alphabétisation. C’est une importante contribution au développement de notre quartier et au développement de la ville de Labé. Ce que nous allons conseiller aux citoyens de Tata, en particulier et ceux de Labé en général, c’est de préserver les acquis. Le château d’eau, il faut bien le conserver, parce que l’eau, c’est la vie. Avoir donc de l’eau chez soi, vraiment, c’est une joie immense », a ajouté Thierno Abdoulaye Diallo qui n’a pas manqué de lancer un appel pressant aux citoyens résidents et ressortissants du quartier Tata I.

« Nous demandons aux ressortissants de Tata en particulier et ceux de Labé en général, d’emboîter le pas à l’ONG Solidarité Suisse-Guinée. Chaque année, cette ONG mène des activités dans le quartier et dans toute la ville de Labé. Si tous les autres ressortissants de Labé faisaient autant, cela aurait pu nous aider dans le cadre du développement de notre pays », a-t-il conclu.

Ses sentiments du chef du quartier Tata I sont largement partagés par les bénéficiaires du projet. Ainsi, Elhadj Alpha Oumar Dioungol qui a installé plusieurs robinets d’eau dans sa concession a déclaré à Guineematin.com que ce geste de l’ONG Solidarité Suisse-Guinée constitue un ballon d’oxygène pour les citoyens du secteur.

Elhadj Alpha Oumar Dioungol et ses enfants à côté du robinet d’eau installé dans sa concession

« On souffrait beaucoup des difficultés d’avoir de l’eau potable. On courait partout à la recherche de l’eau. On pouvait rester ici pendant deux à trois mois sans que l’eau ne coule dans les robinets de la SEEG, dans notre secteur ici. Mais, en réalité, depuis que cette ONG s’est installée dans notre secteur ici, nous sommes vraiment soulagés. Au début, elle a ouvert un robinet public derrière la cour du centre de formation. On venait s’approvisionner en eau potable à ce robinet public. On ne partait plus ailleurs pour chercher de l’eau potable. Maintenant, l’ONG nous a aidés à tirer les robinets dans nos concessions. Nous rendons grâce au Tout Puissant Allah. Nous remercions les responsables de l’ONG et leurs partenaires suisses, ainsi que la coopération, la ville de Genève. Sans oublier le gouvernement suisse. En réalité, ces acteurs concernés nous ont sorti d’une grande souffrance indescriptible », a-t-il déclaré.

Madame Mamadou Ramata, citoyenne du quartier Tata I, Secteur II

Même son de cloche du côté de madame Ramata Diallo qui avoue que maintenant tout le secteur a de l’eau potable. Une denrée qui était difficile à avoir pour les habitants du secteur. « L’ONG Solidarité Suisse-Guinée nous a beaucoup aidé. Maintenant, chacun a une pompe à son domicile. Chacun est libre d’ouvrir le robinet installé chez lui et puiser l’eau à l’heure voulue », se félicite-t-elle.

Madame Aïssatou Diouldé Baldé, citoyenne de Tata I, Secteur II

Quant à madame Aïssatou Diouldé Baldé, ses remerciements vont particulièrement à « madame Loredana et monsieur Péroula. Sans oublier la Ville de Genève, le conseil administratif de Genève et Solidarité Suisse Guinée qui n’ont ménagé aucun effort pour la réalisation de ce projet ».

Il est à préciser que cette cérémonie de remise de dons a été une occasion pour les responsables de l’ONG Solidarité Suisse-Guinée d’animer une séance de sensibilisation sur les précautions à prendre pour éviter la propagation de la Covid-19 au sein des communautés locales.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin