A l’occasion d’un point de presse qu’il a animé ce mardi, 29 décembre 2020, le parquet du tribunal de première instance de Siguiri a donné des précisions sur les enquêtes concernant la mort de Adama Condé, un bébé de deux mois, décédé en fin de weekend dernier sur une table de circoncision dans une clinique privée à Siguirikoura2 (un quartier de la commune urbaine de Siguiri). Par la voix du substitut du procureur Moustapha Mariama Diallo, le parquet de Siguiri annoncé l’inculpation de l’agent technique de santé (ATS), Mamadi Kourouma, pour homicide involontaire, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Devant les professionnels de médias, le parquet a dit vouloir « replacer cette affaire dans son contexte réel » pour « éviter les informations partielles et inexactes » au sein de l’opinion.

Moustapha Mariama Diallo, substitut du procureur de Siguiri

« Un agent technique de la santé et gérant d’une clinique au quartier Siguirikoura2 a reçu un couple le dimanche 27 décembre 2020. Ce couple était venu aux fins de circoncire leur enfant. Une fois à la clinique, l’ATS a reçu l’enfant. Ce dernier avait le corps chaud et il (l’ATS) n’a pas pris soin de procéder aux examens avant de le circoncire. C’est sur la table, alors que l’ATS était en train de faire son travail, que l’enfant a rendu l’âme. Une fois l’enfant décédé, sa famille, paniquée, a saisi la gendarmerie. A son tour, la gendarmerie a informé le parquet de Siguiri ; et, on (le parquet) a  donné des instructions pour l’ouverture des enquêtes. Le médecin légiste est allé faire des constatations nécessaires afin de dresser un rapport complet par rapport à la situation et les causes de la mort », a expliqué le parquetier Moustapha Mariama Diallo.

S’agissant du sort de Mamadi Kourouma, l’agent technique de santé mis en cause dans cette affaire, le substitut du procureur assure qu’il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour « homicide involontaire » dans cette affaire.

« Après avoir attendu le présumé auteur et les parents de la victime, le présumé auteur a été placé sous mandat de dépôt hier (lundi) et conduit à la prison civile de Siguiri », a précisé le parquetier Mamadi Kourouma.

A suivre !

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin