Financé par le Fonds des Nations-Unies pour la paix (PBF), le concours « entrepreneuriat social pour la paix » s’est tenu samedi dernier, 27 février 2021, dans la préfecture de N’zérékoré. Ce concours, piloté par Search for Common Ground en partenariat avec l’ABLOGUI, le club des jeunes filles leaders de Guinée et le parlement des jeunes de l’Union du Mano River pour la paix, a mis aux prises 16 « initiatives jeunes » devant les membres du jury. Et, au final, seules deux initiatives ont été retenues.

Ainsi, ces deux initiatives jeunes bénéficierons de 5000 dollars (chacune) pour la réalisation de leurs activités de prévention des conflits dans la ville de N’zérékoré, a appris le correspondant de Guineematin.com dans la capitale de la région forestière.

Ce sont au total 40 jeunes entrepreneurs sociaux venus de différentes structures qui ont été choisi pour participer à ce concours d’entrepreneurs sociaux pour la paix. Mais, au cours du processus, ces 40 jeunes entrepreneurs se sont constitués en consortium pour former 16 initiatives. Et, ce sont ces 16 initiatives qui ont été présentées et ont compéti devant les membres du jury. Ainsi, au terme de ce concours, deux initiatives (le groupe Zaly Yélogué et le groupe de Renforcement de la Cohésion Sociale à travers la mise d’une Ferme Avicole) se sont distinguées et ont raflé la mise.

Lanciné Keita, point focal ABLOGUI à N’zérékoré

« Ça été très serré et les départager n’a pas été facile. Mais, nous avons tenue compte d’assez de critères, en plus du critère des internautes (le vote des internautes). Nous avons tenu aussi compte de la présentation pour voir réellement que le projet que les jeunes viennent défendre est en lien avec la consolidation de la paix et la prévention des conflits. Est-ce que le projet est en cohérence avec l’idée développée par les différents initiateurs ? Est-ce qu’ils tiennent compte de la question de genre dans les différents groupes ? Ce sont ces 4 éléments qui ont suffisamment attiré notre attention et ce sont ces 4 éléments qui ont été prédéfinis par les bailleurs et les partenaires techniques sur les critères de notation. C’est sur la base de ces critères que nous avons donnés chacun un point et les points ont été associés pour donner un résultat global pour chacun. Voilà pourquoi, le groupe Zaly Yélogué a obtenu plus de points. Il a été suivi par celui du renforcement de la cohésion Sociale à travers la mise d’une Ferme Avicole. Mais, je suis très content de tous les projets qui ont été déroulés devant moi et les membres du jury. Ça montre à suffisance la volonté des jeunes de N’Zérékoré à lutter contre ce fléau qui est en train de gangréner la zone, notamment les conflits communautaires », a expliqué Lancinet Djènè Keita, le président du jury.

Les deux initiatives jeunes qui ont été retenues au terme de ce concours bénéficierons de 5000 dollars chacune par la réalisation de leurs activités. Et, Robert Saoulomou, conseiller chargé de mission au ministère de l’unité nationale et point focal du projet FONIKE entrepreneurs sociaux pour la paix en Guinée, la mise en œuvre et la réussite des présents projets atténuer les conflits dans la préfecture de N’zérékoré.

Saoulomou Robert, chargé de mission au ministère de la citoyenneté et l’Unité

« C’est un sentiment de joie, un sentiment de savoir qu’il y a eu du travail à la base. Chacun des porteurs de projets était à la hauteur. Ils ont fait ce qu’il fallait, mais comme c’est un concours, il fallait forcément choisir deux. Donc, les deux projets étant choisis seront mis en œuvre. Parce que là, il faut travailler avec les jeunes leaders dans les localités pour pouvoir faire en sorte que les conflits diminuent dans ces localités ou même les éradiquer complètement. Donc, c’est ça l’objectif ; et, à travers ce projet, nous voulons avoir d’autres projets jeunes. Parce que si vous voyez qu’on parle de FONIKE, c’est de la jeunesse. Et très souvent ces violence là, c’est la jeunesse qui est manipulée, c’est la jeunesse qui est victime, c’est pourquoi le projet a voulu que les jeunes portent ce projet et qui travaillent, qu’ils sensibilisent l’ensemble des jeunes qui peuvent être à la solde du politique, des conflits interethniques et communautaires dans les localités. N’Zérékoré compte sur les deux projets retenus pour pouvoir donner encore le courage aux partenaires de financer d’autres projets », a indiqué Robert Saoulomou.

Arrivée première avec son projet Zaly Yélogué, Christe Théa, promet de redoubler d’efforts et de travailler avec ses collègues qui n’ont pas réussi à ce concours.

Christe Théa, porteuse du projet Zaly Yélogué

« C’est un sentiment de satisfaction parce que le travail n’a pas été facile. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu et je remercie le projet FONIKE. Puisque j’ai été choisie certes, mais le travail n’a pas encore commencé. Mon engagement c’est encore de redoubler d’efforts. Donc, je me dis, il faut que je redouble d’efforts. Et, puisqu’on parle de FONIKE N’Zérékoré, donc je ne peux pas travailler seule. C’est avec les collègues dont les projets n’ont pas été choisis que je pourrai arriver», a confié Christe Théa.

Partenaires de mis en œuvre du projet FONIKE entrepreneurs sociaux pour la paix en Guinée, le point focal de l’ABLOGUI, Lansana Keita, a promis de se battre au près des bailleurs pour venir en appui d’autres initiatives n’ont prises en compte lors de ce concours.

Lanciné Keita, point focal ABLOGUI à N’zérékoré

« Les deux initiatives qui ont été retenues seront suivies et accompagnés dans la mise en œuvre de leur projet. Et, les autres aussi, on est en train de voir comment faire un plaidoyer pour qu’ils puissent avoir un financement pour qu’on puisse ensemble maintenir la paix à N’Zérékoré. Mais, au delà de ça, nous allons aussi rencontrer les institutions, présenter ces mêmes projets dire que les jeunes ont des initiatives et ces initiatives sont venues du projet FONIKE, voir comment nous pouvons les accompagner. Nous allons aussi, en tant qu’ABLOGUI, avec le projet, lancé une campagne en ligne pour que les autres bailleurs ou les personnes ressources puissent venir aider ses jeunes là pour la mise en œuvre de leurs initiatives », a promis Lansana Keita.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin