Un corps sans vie complètement carbonisé a été retrouvé ce mardi, 2 mars 2021, à N’Zérékoré. La victime serait un voleur présumé qui a été interpellé la nuit dernière par des citoyens. Il a été battu à mort, son corps calciné et abandonné dans la rue, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à N’Zérékoré.

 

C’est au secteur Angola, relevant du quartier Horoya 1, dans la commune urbaine de N’Zérékoré, que ce corps sans vie a été retrouvé tôt ce mardi, 2 mars 2021. Informé de cette découverte macabre, le maire de la ville a saisi les autorités concernées pour s’occuper du corps.

Moriba Albert Délamou, maire de N’zérékoré

« C’est ce matin, aux environs de 8 heures, qu’un travailleur de la commune m’a informé qu’il a trouvé sur le goudron un corps calciné dans le quartier Horoya 1, secteur Angola. Dès qu’il me l’a dit, j’ai appelé le procureur pour l’informer. J’ai appelé aussi les services de la protection civile pour qu’ils s’y rendent afin de débarrasser le quartier du corps. Ils se sont rendus sur les lieux et ils ont pris le corps. Après, j’ai demandé s’ils pouvaient l’identifier, ils m’ont non, parce qu’il est calciné. J’ai ensuite demandé le chef de quartier s’il connaissait la victime dans ce quartier, il m’a non. Il semble que des gens l’ont poursuivi la nuit après un vol, ils l’ont tué, puis ont calciné son corps sur le goudron », a expliqué le maire de N’Zérékoré, Moriba Albert Délamou.

 

L’autorité locale a mis l’occasion à profit pour appeler encore une fois les citoyens à mettre fin aux vindictes populaires, très récurrentes dans la ville. « Je demande à la population de continuer à faire confiance à la justice et aux services de sécurité et de défense. Parce que généralement, lors qu’il y a vindicte populaire, il n’y a pas quelqu’un qui va venir expliquer ce qu’il s’est réellement passé. Et, si on continue de rendre toujours justice, ça va être un système de règlement de compte. Si un voleur est appréhendé, il est ligoté jusqu’au matin et les autorités sont informées, cela pourrait nous aider à sortir de ces vindictes populaires », a dit M. Délamou.

 

De son côté, le procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré a annoncé l’ouverture d’une enquête pour chercher à identifier les auteurs de ce meurtre.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin