Guinée : les avocats des opposants incarcérés refusent de rencontrer Mamadou Sylla

Me Mohamed Traoré, avocat

S’il a pu rendre visite aux opposants emprisonnés à la Maison centrale de Conakry et échanger avec eux sur leurs conditions carcérales, le chef de file de l’opposition guinéenne ne pourra pas rencontrer leurs avocats. Le collectif des avocats de ces détenus politiques a décliné l’invitation de Mamadou Sylla, qui avait demandé à les rencontrer pour discuter autour de ce dossier. C’est Me Mohamed Traoré, le coordinateur de ce collectif, qui a annoncé cette décision dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce mercredi 17 mars 2021.

« Nous avons reçu effectivement une lettre d’Elhadj Mamadou Sylla. Dans cette lettre, il demande à rencontrer le collectif des avocats. Et comme il s’agit d’un collectif, personne ne pouvait prendre une décision à la place de tout le monde. Nous avons donc soumis la question au débat, chacun a exprimé sa position et en fin de compte, la majorité s’est dégagée contre l’initiative. Ce qui veut dire que le collectif a décidé de ne pas rencontrer M. Mamadou Sylla », a indiqué l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée.

L’avocat ajoute que cette décision est motivée par des raisons qui sont fondamentalement d’ordre professionnel. « Nous, nous pensons qu’en tant qu’avocats, nous avons une mission strictement judiciaire. Lorsque M. Mamadou Sylla affirme que la rencontre se situe dans le cadre de l’accélération du traitement du dossier, nous nous posons la question de savoir qu’est-ce qu’il peut faire dans ce sens : est-ce qu’il va rencontrer les juges ? Est-ce qu’il va rencontrer le ministre ? Est-ce qu’il va rencontrer le président de la République ? Mais quelle que soit l’autorité qu’il va rencontrer, nous estimons qu’il s’agit d’une immixtion dans le fonctionnement de l’appareil judiciaire.

Et comme nous, nous passons notre temps à dénoncer cette situation, à savoir l’ingérence dans le traitement des affaires judiciaires, nous nous sommes dit que nous ne pouvions cautionner cette démarche. Nous n’avons absolument rien contre M. Mamadou Sylla ; mais nous estimons que pour une question de principes, nous ne devons pas accepter qu’une personne extérieure au dossier puisse prendre une quelconque initiative dans le traitement de ce dossier. Donc, voilà principalement les raisons pour lesquelles nous avons décidé de ne pas le rencontrer », a laissé entendre Me Mohamed Traoré.

Arrêtés lors des violences post-électorales d’octobre-novembre 2020, plusieurs centaines d’opposants guinéens sont détenus sans jugement à la Maison centrale de Conakry. Parmi eux, figurent des responsables de l’opposition, dont Etienne Soropogui (président du mouvement Nos Valeurs Communes), Ibrahima Chérif Bah (vice-président de l’UFDG), Ousmane Gaoual Diallo (coordinateur de la cellule de communication de l’UFDG), Mamadou Cellou Baldé (responsable des fédérations intérieures de l’UFDG) et Abdoulaye Bah (membre du bureau exécutif de l’UFDG).

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS