L’incendie s’est produit dans la soirée du dimanche, 31 janvier 2021, au quartier Tata 1, dans la commune urbaine de Labé. Il n’y a eu aucune perte en vie humaine, mais d’importants dégâts ont été enregistrés. Deux maisons et leurs contenus ont été consumés par le feu.

Selon les informations confiées sur place au correspondant local de Guineematin.com, c’est aux environs de 20 heures que cet incendie s’est déclaré. Les victimes disent encore ignorer l’origine des flammes qui ont ravagé leurs habitations. Néné Aïssatou Barry, l’une des victimes, parle d’un « feu mystérieux » qui ne serait pas le premier sur les lieux.

« J’étais parti assister à un mariage de la fille d’une voisine. Mes enfants eux, étaient en train de réviser. Ce sont eux qui m’ont appelé pour m’informer qu’un incendie s’est déclaré dans la maison. A mon arrivée, il était impossible de rentrer dans la maison. Heureusement, il n’y pas eu de perte en vie humaine, mais rien n’a pu sortir de la maison, même une aiguille. Il y a une semaine déjà, l’armoire avait pris feu, mais nous avions maîtrisé le feu rapidement.

Suite au sacrifice qu’on a fait, on croyait que c’était fini. Malheureusement, hier à 20 heures, un autre feu s’est déclaré dans la maison. On n’ignore l’origine du feu, car il n’y avait même pas de courant électrique dans la maison. D’ailleurs, dans toute la ville, le courant de l’EDG était en panne », a expliqué cette mère de famille.

Tout comme cette femme, Mamadou Lamarana Diallo, l’autre victime de cet incendie, a été surpris de voir sa maison en feu ce lundi matin. « Hier, je faisais partie des gens qui ont secouru notre voisine, madame Aïssatou Bobo. Nous aussi ce matin, lorsque je sortais pour aller en ville, ma fille m’a informé qu’il y a une fumée qui se dégage dans la maison. Aussitôt je me suis retourné. Grâce au concours des voisins et des sapeurs-pompiers, le feu a été maîtrisé, mais il avait déjà fait plusieurs dégâts », a-t-il confié.

Suite à ces deux incendies successifs, les habitants de la localité vivent aujourd’hui avec la peur. Chacun redoute une situation similaire chez lui.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com