En détention (sans jugement) à la maison centrale de Conakry depuis trois mois (précisément le 16 novembre 2020), l’opposant Ousmane Gaoual Diallo, est visiblement très mal en point. Depuis quelques temps, le coordinateur de la communication de l’UFDG (la principale formation politique d’opposition en Guinée) multiplie les visites à l’hôpital Ignace Deen. Il souffrirait de plusieurs maladies et fait souvent des malaises en prison. La semaine dernière, il a été aperçu au service de neurologie de l’hôpital Ignace Deen. Et, ce mardi, 16 février 2021, ce proche collaborateur de Cellou Dalein Diallo a aussi été conduit dans cet hôpital pour « des examens ».

Joint au téléphone cet après-midi par un reporter de Guineematin.com, Me Salifou Béavogui, un des avocats de Ousmane Gaoual Diallo a confirmé les soucis de santé de son client.

« Ousmane Gaoual Diallo a été conduit à l’hôpital Ignace Deen ; ensuite, il ira à l’hôpital de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. C’est toujours dans le cadre de ses malaises. Il est parti pour les contrôles. Notre client souffre de malaises liés à la longue détention. Il a mal aux nerfs, le bourdonnement d’oreilles, les yeux… Bref, il a mal sur tout le corps. Et, vu la multiplicité des cas de maladies, nous demandons qu’il soit libéré pour qu’il se traite », dit Me Béa.

Rappelons que Ousmane Gaoual Diallo est officiellement en prison pour « détention et fabrication de munitions ». Des infractions que l’opposant a toujours réfutées. Ses proches et sa famille politique dénoncent une « détention arbitraire et illégale » et accusent le régime Alpha Condé de vouloir le réduire au silence.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin