Le tribunal criminel de Macenta a condamné jeudi, 8 avril 2021, deux jeunes qui étaient poursuivis pour viol collectif sur mineure. Ousmane Diallo et Ibrahima Kalil Cissé ont écopé chacun de 15 ans de réclusion criminelle, a constaté le correspondant de Guineematin.com basé à N’Zérékoré.

Ces deux jeunes ont été arrêtés suite au viol d’une jeune fille de 14 ans, survenu dans la nuit du 19 septembre 2020. La victime s’est rendue avec son frère à la maison des jeunes de Macenta pour assister à une soirée dansante. C’est là que l’accusé Ousmane Diallo l’a saisie pour l’emmener de force, avec l’aide d’un autre jeune surnommé Takana Zion, dans une école primaire située non loin des lieux. Son frère, qui a voulu les poursuivre, a été bloqué par Ibrahima Kalil Cissé.

Lorsque les deux premiers ont fini de violer la jeune fille, le nommé Kalil est allé la prendre pour l’emmener dans une autre école, où il a également abusé d’elle. Suite à ce viol collectif, Ousmane Diallo et Ibrahima Kalil Cissé ont été interpellés, et le troisième a pris la fuite. Après l’enquête préliminaire menée par la gendarmerie de Macenta, les deux accusés ont été placés en détention préventive. Et, leur procès s’est ouvert ce jeudi, 8 avril 2021, au tribunal de première instance de Macenta.

A la barre, ils ont reconnu sans détour les faits pour lesquels ils sont poursuivis, tout en disant avoir regretté leur acte. Leur avocat, Me Michel Théodore Loua, a également plaidé coupable, sollicitant la clémence du tribunal. De son côté, le ministère public, représenté par Abdoulaye Babady Camara, procureur de la République près le TPI de Macenta, a requis une peine de 10 ans de réclusion criminelle contre les deux accusés.

Finalement, juge audiencier, Abdoulaye Conté, a condamné Ousmane Diallo et Ibrahima Kalil Cissé à 15 ans de réclusion criminelle, avec une période de sûreté de 10 ans. A noter que c’est l’Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’Homme (OGDH) qui s’était constituée partie civile dans cette affaire, après le désistement de la famille de la victime.

De Macenta, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com