Les responsables du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) ont passé du savon aux corrompus et à leurs acolytes ce samedi, 30 juin 2018. C’était à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti, tenue à son siège à Nongo sous la présidence de son leader, Dr Ousmane Kaba, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dr Ousmane Kaba a présidé cette rencontre politique au cours de laquelle il a tiré à boulets rouges sur les fossoyeurs de l’économie nationale. Selon le président du PADES, « la corruption, c’est ça qui retarde la Guinée. Lorsque des fonctionnaires véreux se partagent des milliards et des milliards, ça veut dire qu’ils prennent l’argent qui devait servir à faire des routes, ça veut dire qu’ils prennent l’argent qui doit servir à faire des écoles, à faire des hôpitaux et on transporte tout l’argent à l’extérieur de la Guinée. C’est une catastrophe ».

Par ailleurs, Dr Ousmane Kaba, remonté contre ceux qui pillent les deniers publics, a dénoncé ceux qu’il qualifie de double voleur. « J’ai dit qu’il y’a un voleur spécial, qui est pire que tous les autres voleurs. C’est le double voleur. Ceux qui volent l’argent public, ils ont déjà volé et prennent cet argent pour aller voler les élections, ça c’est un deuxième vol. Donc, ils sont double voleurs. Alors ça, c’est la pire des espèces », soutient-il.

En outre, le président du PADES est revenu sur le détournement des voix des électeurs lors des consultations locales du 04 février 2018. Pour Dr Kaba, « quand on triche dans les élections, on déstabilise le pays économiquement, et quand on déstabilise le pays économiquement, les gens deviennent pauvre et il n’y a pas de travail pour les jeunes. Ça aggrave le chômage, voilà où on en est. Donc premièrement ; on vole l’argent public qui empêche de faire des routes, les hôpitaux, des écoles ; Deuxièmement, on prend cet argent pour voler les élections qui en vaut encore la déstabilisation et qui aggrave le chômage ».

Pour se refaire une santé, les auteurs de détournement ont des complices à l’intérieur du pays, croit savoir cet éminent économiste. « Ceux qui volent l’argent du pays sont ceux là, une fois à l’intérieur du pays, donnent beaucoup d’argent aux imams, aux chefs de quartier, aux Sotigui Kémo et autres, pour avoir des bénédictions. Quand ils donnent beaucoup d’argent, ces vieux se mettent à les bénir, ils récitent tout le courant pour eux. Ils bénissent tellement, qu’ils finissent de dire toutes les bénédictions qu’ils ont et ils en inventent, tellement qu’ils sont contents avec l’argent volé. Voilà pourquoi la Guinée s’en sort très difficilement, que ce soit les imams, les chefs traditionnels, tout le monde est en train de bénir pour eux », a fait remarquer Dr Ousmane Kaba.

Pour le reste de sa communication, le président du PADES dira que son parti « se porte très bien, comme vous le sentez-vous-même. Le PADES est un parti qui est en train de progresser dans toute la Guinée à une vitesse vertigineuse. Moi-même j’ai du mal à suivre la vitesse du PADES. Tous les jours, quand on me réveille, c’est pour me dire que les gens se sont regroupés pour faire des bureaux à droite, à gauche, dans tout le pays et c’est ça le progrès du PADES », a dit Dr Ousmane Kaba.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin