Doghol Touma, remiseLe 17 novembre 2014,  à Doghol Touma (une sous préfecture de Pita, située à 60 kilomètres du centre ville, sur la route de Télimélé), a eu lieu la remise de fournitures scolaires offertes par l’Association des Jeunes de Doghol Touma en France. La cérémonie de remise a réuni toutes les autorités sous-préfectorales ainsi que des représentants des onze (11) districts que compose Doghol Touma. L’idée de l’association est d’assister les parents d’élèves à l’approche de l’ouverture des classes. Pour une valeur de 5 millions de franc guinéens,  c’est en tout 2 640 cahiers et 25 paquets de stylos soit 3750 stylos qui ont été distribués aux écoliers.

Maladho Diallo, président de l’AJVDT- Association des Jeunes Volontaires de Donghol Touma en France, a rappelé que c’est suite à  un entretien que des représentants de sa structure avaient eu avec les autorités de la localité lors d’une visite des chantiers entamés dans la sous-préfectures que l’idée d’appuyer la scolarité des enfants avait été émise. L’objectif de l’association est de participer au développement de la sous-préfecture. Alpha Alseny Diallo, sous-préfet de Doghol Touma, s’est réjouit du geste des jeunes et a attiré leur attention sur l’équipement du collège dont dispose la sous-préfecture qui a été récemment rénové, mais qui a besoin de meubles pour les salles de classes et d’une clôture pour la sécurité des élèves.
Le maire de la commune rurale , Elhadj Mamadou Bah, a aussi ajouté qu’un terrain est aménagé pour servir de stade de football pour les jeunes, mais que l’accès est difficile en temps d’hivernage. « Faute de route, les jeunes n’y vont pas », a-t-il dit, ajoutant qu’il faut également penser à construire un lycée pour Doghol Touma ; car, selon lui, chaque année, la sous-préfecture enregistre au moins 40 admis au BEPC. Mais, les parents sont obligés de chercher où confier leurs enfants admis dans les autres villes afin que ces derniers puissent poursuivre leur cursus scolaire.
En réponse, Maladho Diallo a indiqué que cette première activité a été financée à travers des cotisations des membres de l’association. Tout de même, il réaffirme que l’ambition est plus grande, mais qu’il faut faire avec les moyens de bord. Il dit avoir noté les soucis des autorités et il promet de rendre compte aux autres membres de l’association. Pour l’instant, M Diallo leur a suggéré d’exprimer les besoin dans des documents projets. Et que l’association se chargera à son tour de collecter des fonds auprès des bailleurs, notamment la mairie de Paris qui, chaque année, fait des appels à projets pour appuyer des ONG.
A rappeler que l’association des jeunes de Doghol Touma en France a été créée en 2011 et que ce don de fourniture scolaire constitue sa première activité.
Actuellement des cotisations seraient en cours pour contribuer à l’achat de kits pour la lutte contre Ebola.
Fatima Bely Barry, depuis Donghol Touma pour Guineematin.com
Quelques images de la remise :

Commentaires