Alpha Condé, président de la République de Guinée devant les journalistesLe pouvoir Alpha Condé commence à être pressé de tous les côtés. Comme l’opposition, le mouvement syndical est fâché en Guinée. Un ultimatum de deux jours est lancé au pouvoir qu’on donne jusqu’au dimanche 21 décembre. Le mouvement syndical exige la totale satisfaction de tous les engagements pris par le régime Alpha Condé au risque de déclencher une grève générale et illimités sur tout le territoire national et dans tous les secteurs, publics, mixtes et privés.

C’est la décision issue de l’Assemblée générale de ce jeudi 18 décembre 2014 à la bourse du travail.

Mais, à la fin de cette rencontre, les dirigeants syndicaux ont confirmé aux médias être invités à se rendre au palais présidentiel, Sékoutouréah, pour rencontre le président Alpha Condé en personne. Changeront-ils d’idées ? Attendons de voir…

Ci-dessous, la toute dernière déclaration du syndicat guinéen :

Déclaration du syndicat, mardi 16 décembre 2014

Facebook Comments