La manifestation contre les velléités du président Alpha Condé à s’accrocher au pouvoir après la fin de son deuxième mandat constitutionnel pourra-t-elle se poursuivre ? Après l’arrestation de l’artiste et initiateur de ce mouvement, Elie Kamano, ses collègues de la société civile et des partis politiques se dirigent vers la Gendarmerie de Matoto où ils espèrent le faire libérer pour reprendre la marche. 

Colonel Mamadou Alpha Barry, porte parole de la Gendarmerie guinéenne

Seulement, joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com à 9 heures 50′, ce lundi 17 juillet 2017, le porte parole de la Gendarmerie nationale, le colonel Mamadou Alpha Barry, a dit être au courant de cette arrestation. Mais, actuellement en congé, l’officier de communication de la Gendarmerie nationale n’a pas voulu en parler, tout en précisant qu’il n’a pas d’adjoint et que personne d’autre ne peut en faire un commentaire, « sauf le Général, le Haut commandant de la Gendarmerie… ».

Malheureusement, le téléphone du Général Ibrahima Baldé, Haut commandant de la Gendarmerie nationale sonne, mais personne ne décroche et « la messagerie et pleine ! Vous ne pouvez donc pas laisser de message… ».

A suivre !

Facebook Comments