Le minus bus de l'UFR dont les pneus ont été dégonflés par un tir

Le minus bus de l’UFR dont les pneus ont été dégonflés

Ce samedi 20 décembre 2014, des militants de l’Union des Forces Républicaines (UFR) étaient venus participer à un symposium sur la vie et les œuvres de l’ancien Président, Lassana conté, a constaté un reporter de Guineematin.com sur place.

Venus dans un minus bus loué à cet effet, ils ont garé leur véhicule à la rentrée d’une cour à la Camayenne.  Après la clôture du symposium, et au moment où ils reprenaient leur mini bus, un certain Balla Moussa Condé a tiré sur les pneus, rapportent à Guineematin.com des témoins de la scène.

« Nous étions prêts à rentrer à la maison, mais il y avait les embouteillages. Nous étions entrain de tout faire pour avoir une entrée quand il est arrivé. Il nous a crié dessus  et a demandé qu’on quitte devant lui tout en menaçant  de nous  tirer dessus. On lui a répondu qu’il ne peut pas. Son chauffeur lui a dit de tirer. Il a sorti son pistolet et tiré sur les deux pneus… », a expliqué à Guineematin.com Ismaël Camara, membre de la délégation de l’UFR.

Après avoir tiré sur les pneus du minus bus, les militants sont descendus et ont essayé de le lyncher. Mais, il a été mis à l’abri par des voisins. Une ancienne Ambassadrice qui serait le tuteur du jeune a envoyé une somme d’argent pour demander aux victimes d’aller payer d’autres pneus.

Interpelée, la police a débarqué sur les lieux. Les agents de la police rentrent dans la cour où le jeune  se serait refugié, tout en empêchant la presse de les suivre à l’intérieur. Au même moment, les victimes  demandaient à ce que le tireur sorte, mais la police tempèrait et essayait de faire comprendre qu’ils ne doivent pas se rendre justice.

Pendant que la police essayait de convaincre les militants du l’UFR, la gendarmerie est arrivée sur les lieux. Tout s’est alors vite passé. Le jeune chauffeur qui aurait demandé à l’homme armé de tirer sur les pneus a été embarqué dans le pick-up de la police avec l’ancienne ambassadrice qui serait le tuteur de Balla Moussa Condé.

Quand nous quittons les lieux, aux environs de 16 heures, les agents de la gendarmerie nationale cherchaient à avoir des informations sur le jeune officier, Balla Moussa Condé, qu’ont dit être déjà en fuite.

 Abdoulaye Oumou pour Guineematin.com

 

Facebook Comments