Signature, accords économie, GuinéeConakry, le 10 octobre 2014 – Quatre importants projets financés par le Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies (PBF) à hauteur de six millions de dollars (6.000.000 USD) ont été validés le 8 octobre 2014 au cours d’une rencontre du Comité de Pilotage du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix en Guinée.  Présidé par Monsieur le Premier Ministre, Mohamed Said Fofana, le Comité de Pilotage compte plusieurs membres du gouvernement, de représentants du système des Nations-Unies, de la société civile et des partenaires au développement. Les premières activités des projets débuteront en novembre. Elles se poursuivront pour une durée allant de 12 mois à 18 mois.

Le projet d’appui à l’Assemblée nationale vise à renforcer les capacités institutionnelles, organisationnelles et techniques de l’Assemblée Nationale afin de lui permettre d’assumer efficacement ses responsabilités en matière de législation, de contrôle de l’exécutif et de représentation du peuple. La mise en place d’un Parlement fort et efficace est un enjeu majeur pour renforcer la gouvernance démocratique, consolider l’Etat de droit et créer un cadre propice à la croissance économique. Ce projet est mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH).

Le projet d’appui à la prévention et à la gestion des conflits dans les zones minières a pour but de soutenir la gestion des ressources naturelles conformément aux principes de la responsabilité sociale des entreprises et promouvoir un climat apaisé dans les localités ciblées qui sont également des zones où se concentrent les conflits. Les principaux objectifs concernent le  renforcement des cadres de concertation, des dispositifs de veille et d’alerte précoce. Ce projet est mis en œuvre de manière conjointe par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) et par le  Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le programme national de réinsertion socio-économique des jeunes ex-associés de l’armée et jeunes vulnérables cherche à soustraire cette couche de la population des formes de violences et manipulations politiques en leur donnant accès à une formation professionnelle et à un revenu. En parallèle, des modules seront consacrés au développement de l’esprit d’entreprise, à la mobilisation des ressources financière ainsi qu’à à la citoyenneté et aux valeurs de paix. Ce projet est exécuté par le  Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Enfin, le programme prioritaire d’appui aux initiatives de prévention de conflits et de consolidation de la paix en Moyenne Guinée et en Guinée Forestière définit la mise en œuvre d’une stratégie de prévention des violences, gestion et résolution pacifique des conflits dans des régions cibles où les crises se multiplient et deviennent récurrents. Une étude sera menée pour analyser les causes profondes des conflits. Les initiatives locales et infrastructures sociales de paix seront renforcées en prenant en compte les risques liées à l’insécurité alimentaire. Enfin, ce projet développera des actions exceptionnelles dans la préfecture de Fria sur les questions relatives aux Droits de l’homme. Le programme sera mis en œuvre de manière conjointe par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme (HCDH) le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Conformément au mandat du Fonds de Consolidation de la Paix des Nations-Unies (PBF), les quatre projets visent à soutenir la stabilité sociopolitique du pays en renforçant l’Etat de droit et en appuyant les dynamiques préventives des conflits prônées par les différents acteurs guinéens. L’action du Fonds de Consolidation de la Paix des Nations-Unies (PBF) se caractérise par le financement de projet « quick impact », c’est-à-dire des interventions ciblées pour des résultats rapides et des bénéfices immédiats pour la paix en faveur de la population. Les projets sont exécutés de manière conjointe par les agences du système des Nations Unies en partenariat avec le gouvernement et les partenaires nationaux et internationaux au développement. Les interventions du Fonds de Consolidation de la Paix des Nations-Unies (PBF) sont fondées sur les principes de l’appropriation nationale, de l’appui aux efforts nationaux, de la responsabilité mutuelle des acteurs et de la redevabilité des résultats.

Facebook Comments