Le SG de la commune de Dabola sur les manifestations de ce matin : « il y a eu plusieurs dégâts… »

voiture croix rouge, LabéAprès les évènements qui ont secoué la ville de Dabola ce jeudi 12 février 2015, sur une rumeur faisant état d’une  pulvérisation des écoles, Guineematin.com a joint au téléphone, le secrétaire général de la commune urbaine de Dabola, monsieur Morodou Diakité, dans la soirée. Au cours de notre entretien, monsieur Diakité a déploré les actes de vandalisme enregistrés avant d’inviter les uns et les autres à ne pas politiser ce qui se passe dans le pays. Lisez !

 

«  Effectivement, ce matin, nous étions au bureau et nous avons vu les femmes qui couraient vers la ville. Et nous avons appris que les femmes, les parents d’élèves, viennent chercher leurs enfants des différentes écoles, croyant qu’il y a une équipe qui est venue pour pulvériser les enfants. C’est ce qui est archi-faux. Donc, sur le coup, les autorités se sont levées pour apporter le démenti à la rumeur.

La Mairie exactement a réquisitionné un monsieur qui a pris le mégaphone, c’était pour dire aux gens que ce n’était pas vrai. Mais, cela a trouvé que la ville était un peu mouvementée. Ces crieurs publics ont été l’objet d’attaque, c’est ce qui a fait l’objet d’un grand tohu bohu. Les élèves du collège et du lycée ont débraillé. Il y a eu des pertes en matériels, mais il n’y a pas eu de perte en vie humaine, heureusement. Ils sont allés commencer par la Mairie où ils ont lancé des pierres. Heureusement, ils ont trouvé que tout était barricadé. Ils se sont dirigés vers la préfecture ; alors, les voitures qui étaient garées, ils ont cassé leurs vitres, même la mienne n’a pas échappé.

Après, ils sont partis au siège de la Croix Rouge où ils ont saccagé tout ce qui était là-bas comme  biens, ils ont brûlé ! C’est ainsi que le marché s’est levé et toutes les portes ont été fermées. Les pertes de matérielles sont considérables.

Il ne faudrait pas que nous guinéens, qu’on continue à politiser ce qui se trouve dans le pays, sinon c’est tout le monde qui va souffrir. Toutes les affaires ont été aujourd’hui bloquées à Dabola. Même les pauvres qui devraient aller au marché pour chercher de quoi manger n’ont pas pu.

Ils ne se sont pas attaqués au marché, mais les véhicules des gens n’ont pas été épargnés. Même le directeur de la radio rurale de Dogomet, sa voiture a été cassée, il était invité pour une interview du préfet dans le cadre de la sensibilisation, sa voiture et la mienne étaient garées dans la cour de la préfecture. Les jeunes collégiens sont venus en  grand nombre et ont cassé les vitres. Il y a eu près de 10 voitures qui ont été callassées.

Entretien réalisé au téléphone par Mamadou Alpha Baldé

Tél. : (00224) 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS