Salambandé (Mali) : un jeune maçon paye 700 mille pour se soustraire de la justice

Mali préfectureUn jeune maçon du nom de Mamadou Samba DIALLO qui avait été arrêté, le mardi 7 avril dernier, par les services de sécurité de Salambandé (une commune rurale relevant de la préfecture de Mali) a été libéré et rendu à son grand frère contre la bagatelle de  700 mille francs guinéens, a appris le correspondant de Guineematin.com dans la région.

Une patrouille mixte composée du chef de la brigade de la gendarmerie, Youssouf DIALLO et de l’inspecteur de police qui se fait appelé commissaire Bangoura de Salambandé dans la préfecture de Mali avait organisé une descente chez des présumés consommateurs de chanvre indien. Mais cette opération mal préparée s’est soldée par un échec, parce que les suspects ont fait le vide avant l’arrivée des agents de sécurité.

Pour ne pas rentrer bredouille, les deux hommes en uniforme ont cueillis, dans les parages, un jeune maçon du nom de Mamadou Samba DIALLO qui détenait une bouteille de liqueur et une bouteille de boisson non alcoolisée (3XL), rapporte le grand frère de la victime. Ils ont aussi arrêté un mineur qu’ils accusent d’avoir vendu la mèche aux suspects recherchés, rajoute notre informateur.

Informé, le grand frère de maître Samba ‘’Maçon’’, un certains Maître Korka est venu aux nouvelles. Pour obtenir la libération de son jeune frère, on lui réclame, dans un premier temps, 1.500.000 GNF. Les négociations avec l’appui d’un enseignant de la place conduisent au payement effectif de 700 mille francs guinéens. Le jeune Samba ‘’Maçon’’ recouvre alors sa liberté, grâce aux espèces sonnantes et trébuchantes de son grand frère. Son délit, c’est d’avoir acheté cette quantité de liqueur pour sa consommation personnelle, estime-t-on dans sa famille.

L’autre prévenu qui n’a aucun proche dans la localité est toujours entre les mains des nos braves agents de sécurité. Agé d’environs 16 ans, il est accusé sans preuves d’avoir informé les présumés consommateurs de chanvre indien qu’ils sont recherchés par la sécurité.

Du côté de la hiérarchie de la Gendarmerie préfectorale de Mali, on rassure que cette information pourrait comporter des erreurs d’appréciation : « le chef du poste de la Gendarmerie de Salambandé nous a déclaré détenir  les preuves que le jeune maçon appartient à la bande des trafiquants et consommateurs de drogue qui étaient visée par la patrouille» nous explique-t-on.

Qu’à cela ne tienne ! Le commandement de  cette brigade préfectorale de la gendarmerie nous rassure poursuivre les enquêtes pour être situer sur le contenu réel et exact du dossier.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15 & 622 269 551  

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS