Chérif Abdallah, président du GOHADocument du GOHA- Depuis Mars 2014, la Guinée est en proie à une terrible maladie « la fièvre à virus Ebola». L’épidémie a gagné rapidement la sous-région, notamment la Sierre Leone et le Libéria (modérément au Mali et au Nigéria). Dans sa communication datée du 13 Mars 2015, le Bureau de Coordination de la lutte contre Ebola a révélé que le virus a dépassé le seuil des 10 000 victimes dans les trois pays suscités. La Guinée a enregistré 3348 cas, 2936 confirmés pour 1811 décès. A la date du 13 Mars 2015, le bilan fait ressortir 295 cas probables et 17 suspects.

Depuis la manifestation de ce grave fléau, l’ONG, le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA), a fait de la lutte contre Ebola sa priorité. Le GOHA a mené une action de grande envergure qui a touché tout le territoire national. Cette opération a été renforcée par l’accord de partenariat établi entre l’UNICEF et le GOHA. A ce jour, tous les postes frontaliers du territoire ont été sécurisés par des kits sanitaires avec à l’appui, une action de sensibilisation auprès des populations et des acteurs concernés au travers d’un matériel de communication approprié. Les principaux points d’arrêt sur les grands axes routiers au niveau national ainsi que les gares routières, les marchés, les écoles coraniques, les mosquées, les églises, les institutions judiciaires etc…ont également été dotées en matériel de prévention.

Chérif Abdallah, GOHA, hommes d'affaires, GuinéeLa présence quasi constante du GOHA sur le terrain lui a permis également de constater que ce fléau social a placé la Guinée sous la menace d’une récession économique sans précédent. Les indicateurs économiques accusent un net recul et ce, dans tous les secteurs, se traduisant par une baisse de la croissance et un ralentissement des activités. Dans ce contexte, le secteur privé figure parmi les plus éprouvés.

Au regard des résultats encourageants enregistrés ces derniers temps grâce à la vaste  campagne de riposte engagée contre Ebola au plan national et international, la Guinée est en passe de vaincre cette épidémie. Face à cette situation, il s’avère tout aussi urgent d’engager sans tarder, des mesures de riposte au plan économique.

En effet, l’existence confirmée de la fièvre à virus Ebola en Guinée et sa rapide propagation, en plus de la psychose enregistrée, a créé un climat de défiance qui s’est traduit par un recul des principaux indicateurs économiques : fermeture des frontières, restriction des déplacements à l’étranger en raison de la stigmatisation, départ  de nombreux investisseurs, arrêt de chantiers, baisse  de l’import/export, grippage de secteurs clés de développement comme le transport. Le secteur privé, touché de plein fouet, marque un net repli. Dans cette tourmente, il est apparu des failles qui révèlent l’existence d’une grande fragilité du système économique au niveau de certains segments. Un réexamen des plans d’action et une révision des programmes s’imposent.

Au plan global et sectoriel, il importe de poser un diagnostic clair de l’impact de ce fléau sur l’économie, afin d’apporter par secteur et par étape, les mesures de correction et de réajustement nécessaires.

C’est dans ce cadre que le GOHA a pris l’initiative d’élaborer un mémorandum à l’intention du gouvernement et des partenaires économiques, dans l’objectif d’identifier des pistes en vue de la relance de l’économie dans la phase post- Ebola. L’approche consiste à  poser un diagnostic clair, identifier les niveaux d’intervention, les formes et types de mesures, les mécanismes et le timing (court, moyen et long termes) de leur application, afin de mettre à niveau le secteur privé et lui permettre de jouer pleinement son rôle de moteur du développement socio-économique.

Le GOHA, à travers cette modeste contribution à la réflexion au redressement économique post-Ebola, en comptant sur le soutien d’un partenariat dynamique, réitère sa disponibilité, offre son expertise et reste prêt à s’investir pour le  bon accomplissement d’un programme de relance économique ambitieux mais réaliste et adapté, capable d’impulser la croissance.

Guineematin.com vous propose de télécharger le dossier complet sur le lien suivant :

Etude post Eboba GOHA

 

 

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin