Après la rencontre Dalein-Dadis, Hadja Halimatou « célébrée » au QG des FPDD

Hadja Halimatou Dlein Diallo aux FPDD de Dadis CamaraLe mariage semble bien démarrer ! Après la rencontre surprise de Ouagadougou, avant-hier, vendredi, où les leaders des FPDD et de l’UFDG ont partagé les vues sur plusieurs préoccupations nationales et annoncé un rapprochement, sanctionné par un communiqué conjoint, c’est l’épouse du chef de file de l’opposition guinéenne- réputée une grande stratège politique- qui s’est rendue au QG du parti de l’ancien chef de la junte hier, samedi 20 juin 2015.

En attendant le retour annoncé imminent de Moussa Dadis Camara à Conakry, c’est le vice-président de son parti, Zébéla Tokpa Pivi et son porte parole, Maxime Monémou qui reçoivent les personnalités et rendent compte au patron.

Hadja Halimatou Dlein Diallo au FPDD de Dadis CamaraSelon l’observateur de Guineematin.com qui était à Lambandji et qui a rapporté ces images, Hadja Halimatou Dalein Diallo a fait l’objet d’un accueil chaleureux à l’occasion de cette visite surprise.

Notre informateur qui n’a pu accéder à l’entretien entre les dirigeants des Forces Patriotiques pour la Démocratie et le Développement et Hadja Halimatou Dalein Diallo rapporte une ambiance festive à l’arrivée de la première dame de l’opposition. Ce qui augure des lendemains chantants pour ces deux futurs alliés politiques.

Une alliance d’ailleurs qui, si elle se concrétise, scellera une redistribution des cartes politiques en Guinée et menace très sérieusement la candidature du président sortant. Car, dans la mentalité de la majorité des Guinéens, une telle alliance fait penser à une « coalisation » des régions d’origine des deux leaders. Et, si on ajoute la popularité et l’aura de l’un et l’autre en Basse Guinée ou la bonne disposition des autres leaders de l’opposition comme Lansana Kouyaté à faire feu de tout bois pour changer le régime Alpha Condé, on comprend alors pourquoi le chef de l’Etat actuel est tant obnubilé par l’élection de cette année. Une préoccupation qui a « vidé » l’administration guinéenne de tous ses responsables, obligés de battre campagne avant date. Une campagne qui mélange Ebola, bilan et perspectives où du Premier au dernier des ministres, tout le monde est obligé de mouiller le boubou, y compris le plus haut perché ! Le scénario de 2010 risque-t-il d’être utilisé contre le premier président élu de la Guinée ?

Attendons de voir !

Abdoul Gadirou Baldé

 

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS