Mercantilisme à l’hôpital de Mamou : complot sur une pauvre vieille qui ne voulait pas tout payer

 

Hôpital de Mamou, Grand-mèreComme l’écrivait précédemment Guineematin.com, une vieille femme, Nénan Djéïnaba BAH, venue d’un lointain village (à 85 Km de la ville) avec sa fille en grossesse, s’est retrouvée au commissariat central de police alors qu’elle était venue accompagner sa fille à la maternité de l’hôpital régional de Mamou. Dans les deux interviews (audio) qui suivent elle a expliqué la boulimie d’argent et la méchanceté des médecins de Mamou qui ont comploté pour la faire arrêter pour n’avoir pas payé toutes leurs multiples réclamations.

Dans ces deux entretiens accordés successivement aux reporters des radios privées locales, Bolivar FM et GPP FM, Nénan Djéïnaba BAH, venue d’un village situé à 20 Km de Kégnéko (une sous-préfecture située à 65 Km de Mamou) raconte les circonstances dans lesquelles elle a été envoyée au commissariat central de la police de Mamou suite une manipulation machiavélique du personnel médical qui était de garde ce jour.

Au cours des différents entretiens réalisés par nos confrères de Mamou (en poular), la pauvre dame confirme avoir été sommée de payer de l’argent aux agents de santé qui ont suivi sa fille jusqu’à l’accouchement. C’est après avoir payé une partie et en discutant d’autres sommes que les médecins ont appelé la police pour la faire arrêter ! Ils accuseront ainsi la vieille qui refuse de les payer de sorcière qui voulait de la mort de sa fille… Une version que le commissaire de la police refusera plus tard et fera libérer la pauvre dame…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, les deux interviews en langue locale (poular) réalisées par Bolivar FM et GPP Fm

Version recueillies par Bolivar FM : 

Version recueillies par GPP FM : 

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS