Cellou Dalein Diallo à l'UFDG.jpg1C’est dans une ambiance festive que l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG s’est tenue ce samedi 23 janvier 2016, a constaté sur place, Guineematin.com à travers son reporter.

Parmi les différents points à l’ordre du jour qui ont été détaillés par Cellou Dalein Diallo, figure en bonne place le retour d’exil de son vice-président, Bah Oury. A cet effet, le chef de file de l’opposition a fait savoir toute la volonté de son parti de réserver un accueil chaleureux à l’exilé politique.

« Si notre vice président arrive, nous allons le recevoir avec tous les honneurs. Et j’espère que nous allons faire en sorte qu’il intègre les rangs. Qu’il respecte les actes de notre congrès, les  statuts et le règlement intérieur du parti pour que nous continuions la lutte. Mais, personne de l’intérieur ou de l’extérieur ne pourra détruire ce parti. C’est la première force politique du pays. Lorsque vous entendez la force, c’est la force, on ne peut pas la détruire comme ça. Pendant 5 ans on a essayé, on a utilisé des cadres, des religieux, des opérateurs économiques, la jeunesse mais le parti a résisté. Il a continué à rayonner à l’intérieur de la Guinée et à l’extérieur au point que monsieur Alpha Condé a été incapable d’organiser une élection transparente parce que sinon, ça serait une humiliation. Vous pensez qu’on peut avoir raison sur cette force comme ça ? Parce que quelqu’un n’est pas d’accord ou parce quelqu’un le dit ? Non ! C’est vous tous la force du parti. Les femmes, les jeunes, votre engagement désintéressé, déterminé pour défendre les valeurs de justice, de paix, de liberté dans ce pays », a rappelé Cellou Dalein Diallo.

Revenant sur ce qui constitue la force de l’UFDG ces dernières années, Cellou Dalein Diallo a parlé de l’engagement et de la détermination des militants : « Vous vous souvenez lorsque je suis rentré ici le 08 octobre, vous avez vu la mobilisation ? C’est ça la force du parti, c’est les militants. Les citoyens qui ont fait le choix de militer dans ce parti, qui ont fait le choix pour désigner un président au quel ils ont confiance, des vices présidents. Chacun est prêt à assumer ses responsabilités. La mission que vous m’avez confié, elle sera assumer jusqu’au bout », a dit avec insistance, le chef de file de l’opposition.

Pour finir sur le sujet, le leader de la première force politique de l’opposition guinéenne, a promis d’être digne de la confiance que le doyen, feu Bah Mamadou, a placé à lui : « Je serai digne de la confiance qu’il (Bah Mamadou : ndlr) a porté à moi. Ne vous inquiétez pas, on ira jusqu’au bout, on va conquérir le pouvoir et promouvoir la  fraternité, la sécurité, la protection des droits humains, le développement pour tous les guinéens. Nous ne renoncerons jamais à ce combat et je suis fier de vous tous. Il n’y a pas de crise à l’UFDG, monsieur les journalistes et il n’y en aura pas. Il n’y aura pas de crise, nous avons des statuts, nous venons de faire un congrès où les 70 fédérations de l’UFDG étaient là au palais du peuple. Nous avons voté dans le respect des statuts et des lois de la République. Nous avons élu une direction nationale pour 5 ans. Le parti fonctionne conformément aux lois de la République et conformément aux statuts et règlements intérieurs. Soyez rassuré qu’il n’y aura pas de crise à l’UFDG », a-t-il conclu.

Mamadou Alpha Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin