Russe, RusalLe vice-ministre russe de la santé, après l’audience que lui a accordée le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a visité le centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et soins médicaux à l’institut pasteur de Guinée à Kindia (CREMS). Ce centre unique dont jamais pareil n’a été réalisé par une société minière a couté dix millions de dollars US à la compagnie Rusal.

L’objectif de sa visite de terrain est d’examiner les possibilités de la construction éventuelle d’une usine de fabrique de médicaments et de vaccins.

Russe, RusalPrenant la parole pour la circonstance, le vice ministre russe de la santé, Serguei Kraevoi, dira : « Après ma rencontre avec le Président Alpha Condé, je suis venu visiter ce centre réalisé par Rusal, j’ai trouvé que c’est un bijou, le centre offre d’énormes possibilités ! Nous allons examiner les possibilités communes de la construction d’une usine pour produire des vaccins et d’autres médicaments », a-t-il ajouté.  Rappelons que le vice ministre de la santé a visité le centre avec un éminent scientifique chercheur russe qui joue un rôle important dans la découverte du vaccin contre Ebola.

De son côté, le Directeur Général de Rusal-Guinée s’est exprimé en ces termes : «  cette visite du vice-ministre est d’évaluer les possibilités de construction d’une usine qui va fabriquer des vaccins contre Ebola et contre d’autres maladies. C’est une idée supportée par le président, le Professeur Alpha Condé ».

Russe, RusalDr. Alia Lathyr, administrateur du centre, a dit que la visite du CREMS par le vice-ministre russe de la santé est un véritable ouf de soulagement et d’espoir pour la Guinée en général et pour ce centre en particulier : «  ce centre réalisé en deux mois par Rusal a reçu et traité beaucoup de malades d’Ebola. Aujourd’hui, Ebola est fini, mais le centre peut recevoir et soigner des malades souffrants de toutes sortes de maladie ».

La cérémonie  s’est achevée par la signature d’un accord de partenariat entre l’institut pasteur de Guinée et l’institut Gamalia de Russie.

Est-il besoin de rappeler que cette usine, si on parvient à l’implanter dans notre pays, elle fournira en médicaments non seulement la Guinée entière, mais aussi certains pays de la sous-région ouest-africaine.

De retour de Kinddia, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin